La préfecture de Mayotte indique que ce lundi 23 avril 2018, les membres des fédérations professionnelles des secteurs du bâtiment et des travaux publics se sont réunis autour du secrétaire général aux affaires régionales et en présence de la Direction régionale des entreprises de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIECCTE) et de la Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DEAL), lançant le premier Comité des investissements publics.

Ce comité a pour objectif de donner de la visibilité sur les grands investissements qui seront réalisés par les acheteurs publics dans les prochains mois et prochaines années. Il était très attendu par les professionnels du bâtiment.

“Ce premier comité a été l’occasion de faire un point de situation de la commande publique pour les années 2018/2019/2020. À cet effet, un travail de recensement des projets financés dans les trois prochaines années a été mené auprès des services de l’État, des collectivités et des opérateurs. Il fait apparaître des projets d’investissements de l’ordre de 200 M€ par an tous secteurs confondus.” Nous n’avons pas les détails de ces investissements.

Création d’un observatoire de la commande publique

Les travaux en cours au Centre d’affaires de Kawéni

“Les projets d’investissements projetés sur la période 2018-2020, hors plan de soutien ou d’investissement spécifique, apparaissent en augmentation de 30 à 40 % par rapport aux trois dernières années”indique la préfecture. Important pour les entreprise du secteur qui vont pouvoir programmer et adapter leurs besoins en main d’œuvre. Ce qui devrait être créateur d’emploi.

Cette réunion a été aussi l’occasion d’étudier la mise en place de nouveaux indices de révision des prix, et leur insertion dans les appels d’offres par les acheteurs publics. Ces indices permettent de prendre en compte le renchérissement ou la baisse des prix dans les marchés publics qui peuvent s’étaler sur plusieurs années.

À l’issue de cette réunion, il a été convenu que :
* les indices de révision des secteurs du BTP seront mis à jour et publiés conformément aux arrêtés existants en la matière. Une première publication interviendra le 31 mai 2018 pour application au 1er juin 2018.
* un observatoire de la commande publique sera créé avant la fin de l’année 2018. Il sera financé à parité par les organisations professionnelles et l’État. Cet observatoire sera chargé de la mise à jour des indices du bâtiment, et du recensement des projets auprès des différents donneurs d’ordres.

Ce comité est appelé à se réunir au moins une fois par an pour faire le point des travaux qui seront menés par l’observatoire de la commande publique.

“La filière du bâtiment et des travaux publics occupe une place prépondérante dans l’économie mahoraise. Ce secteur d’activité est essentiellement tiré par les investissements publics, et dans une plus faible proportion par les investissements privés liés au commerce et au tourisme. Ces secteurs représentaient 10,3 % des effectifs salariés en 2012 et 20 % des emplois du secteur privé mahorais (INSEE)”, conclut la préfecture.