La CFDT Santé hôpitaux a déposé un préavis de grève illimitée à partir de lundi, le 22 mai, au CHM. Ce mercredi matin, l’organisation syndicale précise ses griefs et engage un bras de fer avec la nouvelle directrice nommée il y a quelques jours à peine.

CHM extérieurPour la CFDT, alors que «la charge de travail et le turn-over n’ont pas cessé d’augmenter, les conditions de travail et l’effectif n’ont pas évolué (…). C’est la raison pour laquelle l’encadrement s’appuie dessus et utilise les agents comme des poules pondeuses selon (ses) besoins.»

Parmi ses revendications, le syndicat demande «l’annulation de la nouvelle réorganisation des services», le «respect des protocoles de fin de grèves et des accords signés» ou encore l’accès pour tous les agents à la restauration.

Et le syndicat veut aussi un «changement de directeur pour une nouvelle politique de management». Catherine Barbezieux, nouvelle directrice en poste depuis quelques jours, appréciera.

Très clairement, au-delà des conditions de travail particulièrement difficiles liées à l’explosion de l’activité du CHM, il s’agit pour la CFDT de poser un rapport de force avec la nouvelle direction. D’ailleurs, le ton du tract qui fait référence à l’Histoire, ne laisse pas de doute sur l’état d’esprit du syndicat: «Nous venons de célébrer l’abolition de l’esclavage, pourquoi ne pas continuer dans ce sens!», conclut la CFDT.

RR
www.lejournaldemayotte.com