Mansour Kamardine

Comme le président Soibahadine, le maire de Mamoudzou Mohamed Majani évoque un « grand Homme », qui « a œuvré pour Mayotte Française ».

C’est avec une petite faute d’orthographe que le président et les membres du Conseil économique, social et environnemental de Mayotte adressent leurs condoléances attristées « à la famille de Monsieur Adrien GIREAU », ancien sénateur de Mayotte et 1er Conseiller économique social de Mayotte.

Ils évoquent un « Homme de dialogue, militant de la première heure pour l’accès de Mayotte au statut du Département au sein de la République Française. Ce combat pour Mayotte française revient d’ailleurs dans tous les hommages.
C’est sans doute le député Mansour Kamardine qui rend un hommage les plus personnalisé : « Mayotte perd ce jour un de ses enfants terribles qui, lorsque tout semblait compromis, a su, avec quelques autres, se dresser, résister et mobiliser pour maintenir, avec succès, notre liberté collective. »

Le député mahorais salue l’ancien sénateur comme faisant partie « du panthéon mahorais des défenseurs résolus de Mayotte française et de la départementalisation. »

Dans la soirée, le préfet de Mayotte, délégué du gouvernement, Dominique Sorain, soulignait sobrement “l’acteur majeur de la départementalisation” que fut Adrien Giraud, expliquant avoir appris avec tristesse son décès.