POlice policiersSamedi, un jeune de M’Gombani était interpellé par la BAC à Mamoudzou. Il avait été identifié comme l’un des auteurs de violences commises devant le lycée Bamana, lors desquelles un lycéen s’était vu extorquer 10€ et avait reçu une blessure à l’oreille. Son interpellation a permis d’identifier quatre autre auteurs présumés, également placés en garde à vue.

Le même jour, un vol a eu lieu dans un magasin situé rue du Commerce à Mamoudzou. La victime se trouvait à l’intérieur quand cinq malfrats sont entrées et lui ont volé son  téléphone et 200€. Un des auteurs a pu être identifié et interpellé grâce aux caméras de surveillance.
Lundi, c’est sur la barge qu’un individu a été interpellé. « Un policier hors service empruntant la barge pour se rendre à son travail remarquait un scooter présentant toutes les caractéristiques d’un scooter volé. Il prévenait ses collègues par téléphone qui attendait le conducteur de l’engin à l’arrivée. Ce dernier repérant les fonctionnaires, projetait son véhicule dans leur direction blessant l’un d’eux au tibia et prenant la fuite en courant. Un policier parvanait à l’attraper par le bras mais le fuyard le repoussait en le faisant chuter dans les rochers puis dans le lagon. L’individu tentant toujours de fuir finissait par plonger dans le lagon mais épuisé regagnait la rive avant d’être interpellé et menotté. » détaille la police qui précise qu’en effet, le scooter avait été déclaré volé.

Lundi toujours, des violences ont eu lieu devant le collège Doujani. La victime s’est réfugiée dans l’établissement tandis que des médiateurs prévenaient la police. Deux jeunes étaient alors placés en garde à vue. Il s’agirait « de représailles entre jeunes des quartiers de Mandzarsoa et de Doujani. » Les deux mis en cause ont reconnu les violence, et une plainte a été déposée contre eux.
Dans le même temps, zone Nel, deux individus « stoppaient la victime et lui réclamaient une somme d’argent qu’elle n’a pas pu leur remettre. Déçus, ces derniers lui arrachaient le téléphone qu’elle tenait en main. Un des suspects était interpellé le jour des faits. Le second était reconnu par la victime le lendemain au collège K2 et était interpellé par les policiers en charge de la sécurisation des abords de l’établissement scolaire » informe la police.

Mardi, un individu a été interpellé par la police. En état d’ébriété, l’homme venait d’agresser une personne malentendante. Lors de son arrestation, il a frappé et mordu un fonctionnaire. L’homme était sous l’emprise de l’alcool.
Le même jour au rond-point SFR, un passant a été agressé pour … 1€. Menacé avec un tournevis et victime de jet de projectile, il a pu prendre la fuite. Deux suspects ont pu être identifiés. Pris en chasse par la BAC dans la mangrove de Kawéni, ils ont finalement pu être interpellés et placés en garde à vue.