Annick Girardin
La mobilisation du 7 mars à Mayotte
PLusieurs des signataires avaient participé à la manifestation du 7 mars
Le départ de la ministre s’est décidé plutôt à la hâte ce dimanche. L’orientation de la majorité des maires favorables à l’ouverture des écoles n’y aura pas été étrangère, ainsi que la mobilisation d’élus prêt à entamer les discussions. Une grosse séquence l’attend en Grande Terre à son atterrissage lundi matin, théoriquement pour rencontrer l’intersyndicale et le Collectif à l’origine du mouvement.
Elle explique dans un communiqué, vouloir proposer « à l’ensemble de ses interlocuteurs une méthode, un calendrier, et les principaux axes d’un travail de fond indispensable pour l’avenir de Mayotte. »
 
Pour les neuf élus dont Mohamed Majani, le maire de Mamoudzou et le sénateur Thani Mohamed Soilihi ou le conseiller Issa Issa Abdou, la situation de blocage qui gèle l’économie et la scolarisation à Mayotte, ne peut perdurer. Ils appellent à la négociation tout en se disant vigilants.
Voici leur communiqué :
« Depuis plusieurs semaines, Mayotte traverse une situation de crise dans laquelle elle ne peut s’enfoncer durablement.
En réponse aux questions adressées par les élus du territoire, le gouvernement s’est dit à l’écoute des souffrances et de la mobilisation des citoyens de Mayotte.
A plusieurs reprises, au cours des derniers jours, il s’est engagé à y apporter des réponses de fond, concrètes et durables.
La ministre des outre-mer a proposé une méthode : construire ensemble, en transparence et sans attendre ces réponses, dans un calendrier lisible et resserré.
En responsabilité, nous avons décidé qu’il était temps de saisir cette main tendue et d’inviter dès à présent la ministre des outre-mer à venir à Mayotte, rencontrer ses élus et ses citoyens pour préciser clairement le contenu et le calendrier des travaux qu’elle a proposés.
La sécurité, les conditions du développement de Mayotte, l’avenir du territoire dans la république justifient que nous nous attelions dès maintenant à traduire ensemble, enfin, ces engagements en acte.
Nous sommes favorables à la reprise du dialogue, et nous resterons vigilants à ce que les engagements du Gouvernement soient rapidement tenus.
Signataires
Mouslim Abdourahaman, Maire de Bouéni
Mohamed Majani, Maire de Mamoudzou
Hanima Ibrahima, Maire de Chirongui
Bacar Mohamed, Maire de Tsingoni
Assani Saindou Bamcolo, Maire de Koungou
Moussa Mouhamadi Bavi, Président du Sieam
Issa Abdou Issa, 4ème vice-président de Conseil Départemental
Thani Mohamed Soilihi, Sénateur de Mayotte
Hassani Abdallah, Sénateur de Mayotte
image_pdfFaites un PDF avec l'article

Comments are closed.