Bonne entente entre le préfet Frédéric Veau et le chien de la gendarmerie lors de la visite ministérielle
Bonne entente entre le préfet Frédéric Veau et le chien de la gendarmerie lors de la visite ministérielle

Elle figurait en bonne place du plan Sécurité pour Mayotte : la brigade canine était pourtant en permanence remise au lendemain. Cette fois, ça y est, les policiers se dotent de fidèles compagnons, « deux au départ, puis 3 à terme », explique au JDM le capitaine Stéphane Cosseron.

Pour les accompagner, quatre, puis six maîtres chiens, sont recrutés. « Ils vont tourner de 18h à 2h du matin, les horaires les plus adaptés à la surveillance des zones à risque ».

« Des chiens formés »

Le véhicule est déjà arrivé, ainsi que les cages, « et deux fonctionnaires ont été formés. Nous aimerions aussi pouvoir compter sur du personnel local, mais c’est une décision qui revient à l’Ecole nationale de formation cynophile par laquelle tous les fonctionnaires devront être passés ».

Les chiens viennent aussi de ce centre où ils sont recrutés adulte, puis formés selon leur aptitude, et redirigés vers la recherche ou les patrouilles. La structure de la société One dog, zone Nel, sera sollicitée par la Police nationale, les cages sont déjà à poste sur les 4×4.

Les 4x4 sont arrivés
Les 4×4 sont arrivés

« Il faut aussi que le contact soit bon entre le chien et son maître, c’est un vrai partenaire. C’est à tester sur place en métropole », rajoute le capitane Casseron.

Ils patrouilleront de concert donc, à bord du véhicule, « à proximité d’évènements bien précis ou d’émeutes ».

La brigade devrait fonctionner le 1er décembre.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte