Mohamed Majani offre un livre sur le patrimoine de Mayotte à Allaoui Abderemane, le maire d'Anjouan
Mohamed Majani offre un livre sur le patrimoine de Mayotte à Allaoui Abderemane, le maire d’Anjouan

Un chantier pour l’amélioration du service public d’eau et d’assainissement est en cours dans la ville de Ouani (Anjouan) et ce, grâce à l’appui financier et technique des communes de La Possession et Mamoudzou. La concrétisation de ce projet est une réussite et un tour de force tant l’on sait les relations tendues entre les îles de l’archipel et le 101è département français.
C’est d’ailleurs la ville de La Possession, commune de 30.000 habitants située au nord-ouest de La Réunion, qui a été le moteur dans ce travail de coopération décentralisée. Pionnière à La Réunion en matière de coopération internationale, La Possession est également co-fondatrice de l’association des villes et communes de l’Océan Indien (AVCOI).

La Possession a en effet noué avec la ville de Mamoudzou une entente intercommunale depuis 2016 qui repose sur une volonté de partage d’expériences et de mutualisation de moyens sur des problématiques relevant du développement durable sous toutes ses formes, environnement, formation, culture, patrimoine, insertion, etc… De même, La coopération entre La Possession et la ville de Barakani-Ouani à Anjouan a été initiée depuis 2004. Celle-ci a été renouvelée en 2017 par la signature d’une convention cadre entre les deux maires, Vanessa Miranville et Allaoui Abderemane.

« Ne pas être en vase clos »

Mohamed Majani a appelé à passer « au-delà des obstacles politiques et institutionnels » pour développer une entraide sincère en matière de coopération régionale
Mohamed Majani a appelé à passer « au-delà des obstacles politiques et institutionnels » pour une entraide sincère

Vanessa Miranville, également secrétaire générale de l’AVCOI, revendique à ce titre sa vision d’« une communauté de destins dans l’océan Indien » car selon elle : « La Réunion ne peut pas vivre en vase clos ». Pour cette élue à la sensibilité clairement écologiste, il convient de s’ouvrir à la coopération régionale en menant des projets de développement durable : assainissement, gestion des déchets et amélioration du cadre de vie. C’est également dans ce domaine que Mamoudzou souhaite s’appuyer sur les compétences de la commune réunionnaise. En 2017, des agents du chef-lieu sont venus se former à La Possession.

« Développer ensemble des projets pour le bien-être de nos populations respectives » c’est dans cet esprit d’ouverture, et au-delà des obstacles politiques que se sont positionnés les trois élus lors de cette cérémonie d’officialisation de leur travail commun. « Nous n’ignorons pas les obstacles politiques et institutionnels qui peuvent créer des difficultés mais nous devons les dépasser pour développer une coopération durable, dans un esprit d’entraide sincère » s’est ainsi exprimé le maire de Mamoudzou.

Pour l’heure, seul le projet Eau a vu le jour dans la ville de Ouani, grâce notamment au fonds de coopération régionale mobilisé à la fois côté réunionnais et mahorais. A Mamoudzou, on compte s’appuyer sur l’expérience de La Possession pour mener à bien des projets futurs autour de la protection de la biodiversité et sur la problématique des déchets précisait Mohamed Majani.
Avant de reprendre l’avion pour rentrer, la délégation mahoraise rendra visite au président de la communauté d’agglomération du territoire de la côte-ouest (TCO) dans l’espoir de nouer des liens entre les deux intercommunalités.

De notre correspondante à La Réunion M.C.