Ensemble contre les moustiques Au programme: des stands d’information et de sensibilisation, des jeux autour des moustiques et la présentation des différentes créations du concours et remise des lots aux lauréats.

En amont de cet évènement, un grand concours de créations est ouvert à tous sur le thème des maladies transmises par les moustiques: dessin ou peinture, chant, slam, théâtre, film, conte… Tout est permis! Le concours a déjà débuté et la date limite de dépôt des créations est fixée au 20 avril*.
La participation est gratuite et ouverte à toute personne âgée de plus 6 ans, résidant à Mayotte. Les créations pourront être présentées dans toutes les langues de Mayotte: français, shimaoré et kibushi.

Journée mondiale contre le paludismeSeule contrainte: pour ce qui est du film et du théâtre, les créations devront être remises au jury sur un support vidéo et sur un support audio pour le slam et le chant (si vous n’avez pas la possibilité d’enregistrer vos créations sur un support audio ou vidéo, veuillez contacter l’IREPS).

28 cas de palu à Mayotte en 2016

La remise des prix aura lieu au cours de la journée du 25 Avril à Dzoumogné, au moment où les habitants de très nombreux pays du monde célébreront cette Journée Mondiale de lutte contre le Paludisme.

L’événement est l’occasion de rappeler les progrès accomplis dans la lutte contre cette maladie ces dernières années mais aussi d’attirer l’attention sur les efforts à poursuivre pour éliminer le paludisme.

A Mayotte, en 2016, 28 cas de paludisme ont été signalés à la plateforme de veille sanitaire de l’ARS contre 15 cas en 2014 et 12 cas en 2015.

Le paludisme dans le monde (Source: OMS)
Le paludisme dans le monde (Source: OMS)

L’augmentation constatée en 2016 est essentiellement due à une augmentation du nombre de cas autochtones, c’est-à-dire de personnes qui ont été infectées à Mayotte : 18 cas en 2016 contre 1 cas seulement en 2014 et en 2015.

Parmi les 18 cas autochtones enregistrés, 17 ont été identifiés à Combani et Bouyouni. Depuis le début de l’actuelle saison des pluies, à Combani, aucun nouveau cas n’a été signalé récemment, ce qui confirme à priori que le parasite a arrêté de circuler dans cette zone.
En revanche, un nouveau cas a été identifié en décembre dans le secteur de Bouyouni, suggérant qu’il s’agit d’une zone encore active de transmission de la maladie.
Sachez également, qu’un cas isolé a été identifié à Hagnoundrou, sans qu’il puisse être associé à une zone de transmission.

Sur les 28 cas, 15 personnes ont été hospitalisées soit 54% des cas. Aucun décès n’a été rapporté mais deux personnes présentant des formes sévères ont été hospitalisées en réanimation.

RR
www.lejournaldemayotte.com

*pour le dépôt des créations: IREPS de Mayotte, Hassad ALY
0269.61.36.04 – haly.irepsmayotte@gmail.com
Etage du dispensaire de Mtsapéré
97600 Mamoudzou

image_pdfFaites un PDF avec l'article

Comments are closed.