Une foule toujours plus importante attend une barge à Mamoudzou (à 17h ce mardi)

Les discussions entre les représentants de l’intersyndicale d’un côté, le préfet Seymour Morsy et les membres du cabinet de la ministre des Outre-mer de l’autre à la préfecture de Grande Terre, se sont soldées par une nouvelle déception de l’intersyndicale. Les représentants syndicaux vont à nouveau rendre compte à la base.

Une foule toujours plus importante attend une barge à Mamoudzou (à 17h ce mardi)
Une foule toujours plus importante attend une barge à Mamoudzou (à 17h ce mardi)

Le service des barges est toujours paralysé. A Mamoudzou, environ 150 scooters et une masse de plusieurs centaines de personnes attendent la reprise des rotations pour rentrer chez elles. La situation est la même à Dzaoudzi avec environ un millier de personnes bloquées. La sécurité civile est venue dans l’après-midi distribuer de l’eau aux personnes bloquées sur Petite Terre.

Le STM indique à 17h30 au JDM que si le service est toujours en attente, les moyens seront mis rapidement et massivement en oeuvre pour désengorger les deux gares maritimes. Trois barges pourraient effectuer simultanément la traversée permettant d’écouler un peu du flux de passagers en attente.

Et alors que le ponton de plaisance est lui aussi toujours bloqué, discrètement des bateaux assurent des traversées. Certains ont pu rejoindre leur destination gratuitement mais les liaisons entre Grande et Petite Terre peuvent se facturer entre 5€ et 20€.