Fin de parcours pour Fantala
Fin de parcours pour Fantala
Fin de parcours pour Fantala

On a parlé du 4e cyclone le puissant de l’histoire dans notre région. Avec des vents dépassant les 350km/h, Fantala est entré dans le club très fermé des «cyclones très intenses». Mais après cette belle carrière, le phénomène approche de la fin. Il a bien tenté hier vendredi une ultime bravade en redevenant l’espace de quelques heures un cyclone tropical avec un œil qui s’est à nouveau reconstruit… mais les conditions autour de lui devenaient trop défavorables, compte tenu de sa petite taille.

A 1.140km au nord de Mayotte, Fantala s’est donc affaibli redevenant une tempête tropicale modérée. Il devrait être rétrogradé en perturbation tropicale dès demain et commencer à se combler à partir de lundi en continuant de s’éloigner de nous.

Fantala n'est plus qu'un amas de nuages ce samedi soir
Fantala n’est plus qu’un amas de nuages ce samedi soir

Il n’y a pas que sa violence qui en a fait un système hors du commun. Son parcours n’a cessé de surprendre. Arrivant de l’est, il est passé une 1re fois sur l’atoll de Farquhar, au sud des Seychelles, puis a opéré un demi-tour repassant une 2e fois sur le petit archipel, avant d’y retourner une nouvelle fois et cette fois-ci poursuivre et finir la route dans la même direction.

Vers un appel aux donateurs

Fantala se déplace à environ 11km/h avec des vents à seulement 100km/h qui ne cessent de s’affaiblir. Son 3e passage au-dessus de Farquhar sera donc un adieu très faible alors que l’Atoll a été déclarée «zone sinistrée» par le gouvernement des Seychelles.

Ce classement va permettre, selon la législation seychelloise, le déblocage de fonds localement pour faire face aux dégâts. Il permettra aussi de solliciter des donateurs internationaux pour aider la Société de développement des îles (IDC) qui gère l’atoll à nettoyer l’île et à reconstruire ses installations. Une équipe d’évaluation doit se rendre sur place ce weekend ou lundi.

La carte des îles extérieures des Seychelles, avec Farquhar à 700km de Mahé l'île principale
La carte des îles extérieures des Seychelles, avec Farquhar à 700km de Mahé l’île principale

Inquiétudes pour le futur

Pour l’instant Farquhar reste totalement isolée mais elle n’a pas été la seule à être rudement frappée. L’état de «zone sinistrée» a été étendue aux îles de la Providence et de Saint-Pierre qui ont également été touchées par le cyclone. Si Fantala a jusqu’à présent épargné les îles de Cosmoledo, Assomption et Aldabra, elles devraient voir au-dessus de leur tête, les restes de Fantala lors de son 3e passage sur le sud du pays.

L’IDC reste malgré tout en état d’alerte et se préparait à une éventuelle évacuation du personnel des trois îles qui ne disposent pas d’un bunker anticyclonique comme Farquhar, au cas où le phénomène nous proposerait de nouvelles surprises.

Au-delà de l’événement, les autorités seychelloises ont fait entendre leur inquiétude pour l’avenir. Un cyclone d’une telle intensité qui concerne l’archipel est en effet extrêmement rare alors que sa latitude devrait le mettre à l’abri de phénomènes d’une telle violence avec des vents à plus de 300 km/h.

RR
www.lejournaldemayotte.com