L'hiver d'un côté, l'été de l'autre... ou l'inverse?
L’hiver d’un côté, l’été de l’autre… ou l’inverse?

Ce 21 juin, premier jour de l’hiver austral, est la journée la plus courte de l’année à Mayotte, comme dans tout l’hémisphère sud. Avec un lever du soleil à 6h20 et un coucher à 17h40, la durée du jour ne sera que de 11h20 ce mardi 21 juin. Phénomène inverse, la métropole qui entre dans l’été va connaître sa journée la plus longue… Nos pensées vont à tous ceux qui font le ramadan. A Paris, par exemple, la journée va durer 16h08 (avec un lever du soleil à 5h48 et un coucher à 21h56).

Pourtant, hiver ou été, au petit jeu des comparaisons météorologiques entre Mamoudzou et Paris, on pourrait se tromper. Dans une ville, il fera entre 15 et 20 degrés avec un ciel couvert. Dans l’autre, le thermomètre sera bloqué entre 28 et 29 degrés avec un plein soleil… et ça sera évidemment chez nous.

Car les records de températures dont nous parlons depuis de nombreux mois maintenant, avec des écarts très importants par rapport aux normales comme ce fut à nouveau le cas au mois de mai, sont toujours d’actualité. Ce dimanche par exemple, il a fait 22,5°C à Mtsamboro (+1,3°C par rapport aux normales) le matin et 31,7°C l’après-midi (+0,8°C). Bref, le mercure continue de s’affranchir des moyennes, à la hausse.

La relativité de la fraîcheur

Sachez tout de même que le mois le plus frais à Mayotte est août, avec à peine 20,3°C le matin et 29,9°C l’après-midi dans le nord de Grande Terre… Mais seulement 27,8°C à Pamandzi au meilleur de la journée.

Les températures fraîches relevées par Météo France hier lundi 20 juin à 19h à Mayotte
Les températures fraîches relevées par Météo France hier lundi 20 juin à 19h à Mayotte

Vous avez dit frais ? Essayez d’en parler à vos amis métropolitains qui sont en pleine déprime. A la veille de l’été, certain hésitaient encore entre chauffage et feu de cheminée. Le printemps a été pourri (l’adjectif est le plus précis que nous ayons trouvé) avec de nombreux épisodes pluvieux façon saison des pluies mahoraise… et les crues qui vont avec.

Saison des pluies tropicale, la chaleur en moins

Le bilan climatique du printemps métropolitain réalisé par l’institut météorologique affiche en effet un déficit d’ensoleillement de 10 à 20 % par rapport à d’habitude dans l’Hexagone, une température inférieure de 0,3° à la normale et surtout une pluviométrie historique : Deux fois plus qu’un printemps classique dans le nord, et même 70 % de plus à Paris.

Et après ce printemps épouvantable, la première «vague de chaleur» est attendue pour ce mardi dans la partie sud de la métropole et mercredi pour le nord… Imaginez, il pourrait faire 30°C (Ouh la la !). Rassurez-vous, les orages devraient ramener rapidement un peu de fraîcheur, et elle devrait durer. Les premiers modèles météorologiques prévoient un été «maussade» dans l’Hexagone… Hiver? Eté? Quand on vous dit qu’on hésite…

RR
www.lejournaldemayotte.com