Le commissariat de Mamoudzou

La police a été confrontée ces derniers jours à de nombreuses affaires impliquant des armes blanches. Ainsi, deux individus ont été brièvement interpellés par le dispositif de sécurité du 14 juillet mis en place à Mamoudzou.

Police Commissariat de MamoudzouA Cavani, vendredi dernier dans la soirée, c’est un homme qui a prévenu la police après qu’un de ses voisins se soit réfugié chez lui. Il était menacé par un homme armé d’un chombo, le même individu qui l’avait déjà agressé à coups de pierre après que la victime ait refusé de lui donner 10 euros. Placé en garde à vue, l’agresseur devra s’expliquer devant le tribunal début janvier.

A Kawéni, un automobiliste a été pris à parti à minuit, dans la nuit de jeudi à vendredi, par plusieurs individus armés de marteau, chombo et de pierres… et passablement alcoolisés. Après un appel au 17, les policiers sont parvenus à arrêter un des auteurs présumés de l’agression. Âgé de 25 ans, le jeune homme a été placé en garde à vue avant d’être reconduit à la frontière.

Enfin à Mtsapéré, les policiers de la BAC ont interpellé un homme dimanche à 23h30. Il aurait pointé un pistolet automatique factice en direction de plusieurs personnes dans la rue. Cette arme de poing a en effet été découverte dans son dos, au niveau de la ceinture. L’auteur a fait l’objet d’un rappel à la loi à l’issue de sa garde à vue.