Au 2ème rang, les principaux leaders de la mobilisation

L’intersyndicale et le collectif à l’origine de la mobilisation contre l’insécurité se rendent à Paris, apprenait-on cette nuit. “Nous partons aujourd’hui même”, nous expliquait un message, qui précise qu'”une conférence de presse est prévue ce mercredi à Paris”. Soit donc la veille de la rencontre des élus avec le premier ministre Edouard Philippe.

Ils avaient expliqué leur mécontentement sur cette rencontre dans un communiqué :” Au-delà de la marginalisation des représentants du Collectif des Citoyens de Mayotte et des représentants syndicaux, la composition de cette délégation en dit long sur la suite : deux maires, deux conseillers départementaux et les quatre parlementaires.
Nous dénonçons ce format imposé encore une fois par le gouvernement et parce qu’il ignore, non seulement la représentativité du suffrage local, mais pire encore, n’a toujours pas pris la mesure de la colère exprimée par les Mahoraises et les Mahorais au bout de sept semaines de grève générale sur le territoire. S’agissant du détail de l’ordre du jour, le suspens continue à prévaloir !” (Lire Projet de lettre ouverte aux élus)