'équipe de Mayotte, à droite, pour une tournée de préparation et de renforcement (Photos: Rachid Abdou-Moussa)
L’équipe de Mayotte, à droite, pour une tournée de préparation et de renforcement (Photos: Rachid Abdou-Moussa)

De la catégorie des moins de 60kg aux moins de 100kg, des judokas mahorais reviennent de Madagascar. Ils achèvent un stage de préparation pour continuer à progresser en vue de prochains Jeux des Îles. «On est à moins de deux ans de l’échéance et on commence à travailler à fond pour sortir un groupe capable de partir aux Jeux», explique Rudophe Méchin, conseiller technique départemental.

Les judokas mahorais sont maintenant des habitués de ces stages malgaches car les combattants de la Grande Île ont un très bon niveau régional qui n’est plus à démontrer. Pour autant, le circuit réalisé par les Mahorais au cours de leurs séjour est une première. Pour la première fois, ils sont passés par Tuléar pour un tournoi régional. «Ce n’est pas facile de se rendre à Tuléar. On est passés par Tana puis Fort Dauphin… On n’est jamais allés aussi loin mais c’est important», précise Rudolphe Méchin. Tuléar est en effet une place forte des sports de combat malgaches. C’est de cette région qu’est originaire le Ringa, le sport de combat national, qui a permis aux autres sports de ce type, dont le judo, de se diffuser dans la Grande Île.

Les judokas malgaches restent une référence dans la région
Les judokas malgaches restent une référence dans la région

Mais avant le tournoi, les Mahorais ont retrouvé de vieilles connaissances, des judokas de deux clubs de Tananarive, le club Aikudokan et le Red Tana, pour s’entraîner mais aussi pour une bonne action. Nos combattants sont en effet arrivés avec 70kg de kimonos, soit une centaine de tenues. «Nous sommes en contact avec le comité de judo du département du Loiret, en métropole. Par son intermédiaire, nous avons lancé un appel à tous les clubs du département pour apporter des équipements aux Malgaches», confie Rudolphe Méchin.

Quatre clubs du Loiret ont ainsi répondu et ont fait parvenir ces kimonos d’occasion pour les combattants de l’océan Indien qui ont bien plus de difficultés à s’équiper.

Une équipe de Mayotte renforcée

Cette tournée malgache était le prélude à la rentrée du judo à Mayotte, prévue le 28 août prochain. Les prochains JIOI sont donc en ligne de mire et Mayotte bénéficie de nouveaux atouts. Chez les hommes, deux Réunionnais ont rejoint notre île dont Thierry Grimaud, le sportif le plus titré de toute l’histoire des JIOI avec 16 médailles décrochées au judo sur plusieurs éditions. «Ca va renforcer l’équipe dans des catégories où on était faibles ou absents, en particulier sur les lourds», se félicite Rudolphe Méchin.

Judokas malgaches et mahorais de toutes catégories se sont affrontés
Judokas malgaches et mahorais de toutes catégories se sont affrontés

Quant aux féminines, bonne nouvelle également. Les quatre combattantes de nationalité malgache qui vivent et pratiquent à Mayotte depuis longtemps, bouclent leur dossier de naturalisation. Elles pourront donc enfin prendre part à la compétition pour la prochaine édition organisée par Maurice et qui devrait accueillir pour la 1ère fois le Sri Lanka… mais peut-être pas La Réunion.

Lors des derniers Jeux des Îles, à La Réunion, le judo mahorais était rentré à la surprise générale avec une médaille, en argent, décrochée par Florian Le Joly.

Quant au tournoi régional de Tuléar, Mayotte a terminé 2e en équipe derrière la Capricorn School de Madagascar. En individuel, toute catégorie, Rudolphe Méchin termine sur la plus haute marche du podium en senior, devant deux combattants du CSS Mada et Joris Fort (Mayotte), après avoir battu difficilement le représentant de Tana aux Jeux de la francophonie à Abidjan il y a 10 jours.

PM
www.lejournaldemayotte.com

L'équipe de Mayotte 2e de ce tournoi régional organisé à Tuléar
L’équipe de Mayotte 2e de ce tournoi régional organisé à Tuléar