Les expulsions ont repris ce matin sur les parcelles de la famille Batrolo à Kawéni.