L’Association des Étudiants du Centre Universitaire de Mayotte (AECUM) annonce la levée de son préavis de grève illimitée «compte tenu des avancées obtenues». Le mouvement devait débuter ce lundi matin.

AECUMDes solutions ont émergé lors de la réunion programmée vendredi au département avec des élus, les transporteurs et les représentants des étudiants. L’objectif était de tenter de régler la problématique du transport pour les jeunes qui poursuivent leurs études supérieures à Dembéni.

Il a été convenu que dès ce lundi 26 octobre 2015, «les étudiants du Centre universitaire auront un accès libre aux bus du Collège de Dembéni aux horaires de ramassage habituels» et au même titre que les élèves du 2nd degré, avec un nombre de bus «réévalué» pour assurer le service.

Pour que le réseau des bus soit mieux connu des usagers, «une campagne d’information va être menée par les responsables du transport scolaire» pour diffuser largement les numéros des bus, leur circuit et leurs horaires. Enfin, «un contrôle du respect du cahier des charges des transporteurs va être effectué par les responsables du transport scolaire», alors que les capacités des véhicules annoncées pour remporter les marchés et les véhicules effectivement utilisés ne correspondent pas toujours.

«Une nouvelle rencontre entre l’AECUM, le département et les représentants des transporteurs est prévue dans un mois pour un premier bilan», indique l’association.

Les motifs de la grève portaient également sur des questions sécuritaires après une série d’agressions aux abords du centre de Dembéni. «Une rencontre entre l’AECUM, l’Etat, la commune de Dembéni et le département va être programmée», dès cette semaine pour «apporter des solutions rapides à ce phénomène», conclut l’association étudiante.

image_pdfFaites un PDF avec l'article

Comments are closed.