Les doukas vont pouvoir s'approvisionner à un moindre coût
Les doukas vont pouvoir s’approvisionner à un moindre coût

Depuis 3 mois, des doukas de l’île se sont entendus pour créer une coopérative «MACODIS DOUKAS LAKWEILI». Ils sont 15 (d’une superficie de 30 à 200m2), à avoir scellé cet accord, et sont représentés par une figure historique des doukas, Sophiata Souffou, dont l’enseigne trône toujours au carrefour de Chirongui.

Les tentatives de se fédérer avaient toujours avorté chez les doukas, chacun essayant de tirer individuellement parti de l’accord. Cette fois, c’est différent nous explique Sophiata Souffou. « D’abord, nous avons rajouté « Lakweili », pour montrer que c’est le vrai douka, et non les Douka Bé qui nous font une concurrence déloyale. » La marque est une émanation du groupe Bourbon Distribution (BDM). « La fonction d’origine du douka, c’est l’aide des plus démunis autour de nous. »

« Des produits beaucoup moins chers à l’arrivée »

Ils ont signé leur premier Bouclier Qualité Prix avec Ericka Bareigts, sur 26 produits de consommation courante, allant des couches pour bébé, au concentré de tomates en passant par le dentifrice. « Mais pour arriver au prix plafond de 82,75 euros, nous avons été obligés d’importer 3 containers de métropole. Nous faisons comme Sodifram, la SNIE, Jumbo ou Distrimax, en quelque sorte, avec des produits beaucoup moins chers à l’arrivée, que lorsqu’on leur achetait au prix fort. »

Pourtant, la Loi Egalité réelle impose aux grandes et moyennes surfaces de négocier un tarif de gros maximal à l’égard des petites surfaces de détail. Elle considère en effet que celles-ci jouent un rôle social en apportant les produits auprès des habitants les plus en difficulté. « C’est un bras de fer que nous avons entamé avec la grande distribution pour qu’ils comprennent que nous aussi, nous avons besoins de faire nos marges », rapporte sans détour l’administratrice de la MACODIS.

Un accord aurait été trouvé avec Mayco pour l’achat conjoint de container de bouteilles d’eau potable.

2ème prix de l’Economie sociale et solidaire

Le Douka bé ont fleuri ces derniers mois
Le Douka bé ont fleuri ces derniers mois

Au moment de répartir la marchandise des 3 containers en rayon, la récolte semblait bien maigre : « Nous avons décidé de fournir ceux qui étaient les plus réticents au système, pour se servir après. Nous allons intensifier nos importations pour passer à un périodicité de 15 jours. »

La coopérative est renforcée par un 2ème prix de l’Economie sociale et solidaire (ESS). « Notre projet est de vendre des produits mahorais, des œufs, des poulets. Ce que nous faisions déjà au carrefour de Chirongui, mais davantage tourné cette fois vers les jeunes agriculteurs. Et avec une exigence de qualité, comme nos salades des mamans de Kani Keli qui n’utilisent pas de pesticides. »

Les 15 doukas estampillées « MACODIS DOUKAS LAKWEILI » sont répartis sur l’ensemble du territoire, et seront reconnaissables, « nous nous dotons de bannières et d’enseignes à ce nom », conclut Sophiata Souffou.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

* Epiceries de village

** Produits BQP DoukasListe du Bouclier Qualité Prix des doukas et leur emplacement – Liste du BQP de la grande distribution

image_pdfFaites un PDF avec l'article

Comments are closed.