L’évolution du nombre de passagers est désormais négative depuis le début de l’année à l’aéroport de Pamandzi. L’interminable grève à Air Madagascar pénalise toute la région.

Aéroport Mayotte contre jour soleil d'après midiAir Madagascar en grève et au bord du gouffre, Inter Île Air qui reprend ses vols après une nouvelle passe d’armes comorienne et XL Airways (présente depuis 2012) qui s’est désengagée hors période de pointe pour jouer la carte du profiteur de haute saison… Trois des sept compagnies aériennes* qui desservent Mayotte connaissent des crises ou ont fait des choix stratégiques qui pèsent sur l’activité de l’aéroport de notre département.

En Avril déjà, les nombreuses annulations d’Air Madagascar pendant les vacances avaient plombé les résultats mensuels. En juin, à nouveau les chiffres ne sont pas très bons. Avec 343 mouvements d’avions (335 en avril), le mois est le 2e plus mauvais depuis le début de l’année.

En nombre de passagers, les 6 premiers mois de l’année affichent un cumul de 146.236 personnes, décevant compte tenu des ambitions de l’aéroport de Mayotte. «Le bilan est à présent négatif sur les six premiers mois de l’année, avec un recul de 0,36%, alors que nous devrions être à +5%», regrette Daniel Lefebvre, le directeur de la société d’exploitation de l’aéroport (SEAM).

2014 : les nouvelles banques d'enregistrement de l'aérogare de Pamandzi
Les banques d’enregistrement de l’aérogare de Pamandzi

En 2014, avec 301.226 passagers sur l’ensemble de l’année (hors transit), Pamandzi affichait une progression correcte de +3,2 % sur un an, après +9,3 % en 2013. L’objectif des 5% de croissance du nombre de voyageurs semble désormais compliqué à atteindre.

Le fret en forme

L’aéroport de Mayotte peut toujours compter sur Air Austral, la compagnie aérienne historique du département et sa filiale Ewa (dépendante néanmoins d’un seul avion), sur Kenya Airways et ses cinq rotations hebdomadaires vers Paris via Nairobi opérées depuis 2006, et Corsair avec deux à trois liaisons par semaine directes au départ de Paris (via Madagascar vers Paris) depuis 2010, même si la ligne n’est pas toujours fluide, particulièrement en saison des pluies.

Corsair très demandée à Mayotte

Autre activité en demi-teinte, le fret postal avec 349,4 tonnes transportées depuis le début de l’année.
L’aéroport de Mayotte peut tout de même compter sur le fret aérien qui poursuit sa tendance du début de l’année, avec 786,5 tonnes. Il affiche toujours une progression dans la lignée de 2014 (+6,4%).

Les mois des grandes vacances sont toujours les plus chargés et donc les plus importants en matière de statistiques. L’évolution de la crise à Air Madagascar et le remplissage des vols avant la rentrée seront déterminants pour la tendance de l’année.
RR
Le Journal de Mayotte

*Air Austral, Inter îles Air, Kenya Airways, Air Madagascar, Corsairfly, XL Airways et Ewa Air