Tout en ayant mis en vente Outre-mer Telecom (Only) qui le plaçait avec le rachat de SFR en position anticoncurrentielle sur le marché mahorais, Numericable est suspecté par l’Autorité de la concurrence.

Bâtiment SFR à Mayotte
Bâtiment SFR à Mayotte

La situation du marché de la téléphonie à Mayotte et à La Réunion est une épine dans le pied de Numericable. En rachetant SFR en novembre dernier, il se mettait en position très dominante à Mayotte où, avec SFR et Only en portefeuille, il possède 90% des parts de marché selon l’Autorité de la Concurrence, 66% à La Réunion.

Numericable avait donc été contraint de s’engager sur la revente d’Outre-mer Telecom (Only) dont il devait préserver la viabilité économique jusqu’à la cession.

Alors que plusieurs candidats au rachat se sont fait connaître, dont Free, il y a quelques mois, Only décidait d’augmenter ses tarifs téléphoniques, offrant à ses abonnés la possibilité de résilier leur contrat avant leur terme, pour se diriger vers SFR. Only pourrait ainsi être vidé de sa substance.

L’Autorité de la concurrence s’est donc auto-saisie pour examiner les conditions de ce relèvement des prix de communication et leur implication indirecte sur la valeur de l’entreprise. Une augmentation qu’Outre-mer Telecom a malgré tout pratiquée dans tous les territoires ultramarins où il est présent.

En fonction de ses conclusions, l’autorisation de rachat de SFR par Numericable pourrait être remise en question.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte