ewaElle n’existe que depuis 3 ans mais la petite compagnie aérienne « mahoraise » Ewa affiche pour la 2ème année consécutive des résultats positifs, et même très positifs.

Son comité d’administration s’est réuni la semaine dernière et a entériné de très bons résultats. Son chiffre d’affaires de 9,4 millions d’euros est en augmentation de 33% sur un an et si la tendance se poursuit, ce sont ainsi les 10 millions qui devraient être dépassés cette année. Logiquement, ses comptes sont au vert : son résultat d’exploitation est positif pour la 2e année consécutive à 240.000 euros et son résultat net est stable à 210.000 euros, comme l’an dernier. La compagnie se félicite de cette situation car elle souligne que la performance a été réalisée «dans un contexte économique ou le prix du fuel reste très élevé, 75% plus cher qu’a La Réunion».

Sur les 12 derniers mois, Ewa a transporté près de 70.000 passagers, affichant ainsi une augmentation de son trafic passagers de 32%.

«Au cours de ces 3 années seulement d’activités, la compagnie Ewa Air a su démontrer sa capacité à relever des défis majeurs tout en respectant ses engagements énoncés dans son business plan. Je suis fier aujourd’hui du travail accompli et de l’implication de toutes les équipes de cette petite compagnie», a fait savoir dans un communiqué Marie-Joseph Malé, Président Directeur Général d’Ewa Air et d’Air Austral, majoritaire au capital. «La compagnie mahoraise doit désormais poursuivre ses efforts et consolider sa position de leader dans le Canal du Mozambique.»

Le hub de Pamandzi

EwaCréée en septembre 2013 avec le soutien de la Chambre de commerce et d’industrie, la société Ylang Invest et Air Austral, Ewa Air, première compagnie aérienne «mahoraise» dessert maintenant 7 destinations directes : à Madagascar, elle assure 4 fréquences hebdomadaires vers Diego Suarez, 6 vers Majunga, 4 vers Nosy Be et 2 vers Tananarive. Vers les Comores, Moroni bénéficie de 7 fréquences par semaine et Anjouan de 3. Vers la Tanzanie, Dar-Es-Salam est desservie une fois par semaine.
La compagnie dispose depuis octobre 2016 de deux appareils, des ATR 72-500.

Ewa entend maintenant poursuivre la mise en œuvre de son plan d’affaires et consolider sa position «de compagnie leader dans le Canal du Mozambique». Elle va ainsi poursuivre l’optimisation de son programme de vols, pour faire suite à l’augmentation des fréquences de la ligne directe entre Mayotte et Paris, opérée désormais 3 voire 4 fois par semaine par Air Austral. L’objectif est toujours de transformer Dzaoudzi en un hub du Canal du Mozambique, permettant des connexions vers la région aux passagers en partance et provenance de Paris.

La compagnie confirme ainsi sa volonté «une fois encore de participer aux échanges économiques, touristiques et culturels dans la région du Canal du Mozambique».

Reste encore un chantier à faire aboutir : la gestion des pannes qui peuvent affecter ses appareils et ont provoqué quelques pagailles durant l’année écoulée.

www.lejournaldemayotte.com