La station de Dzoumogné

En application du dispositif de régulation des prix, le préfet de Mayotte a signé l’arrêté qui fixe le tarif des produits pétroliers pour le département de Mayotte à partir du 1er janvier 2019.

Prix applicables à compter du 1er janvier 2019, 0h00.

Supercarburant sans plomb : 1,46 €/litre

Gazole : 1,25 €/litre

Pétrole lampant : 0,86 €/litre

Mélange détaxé : 0,95 €/litre

GO marine : 0,88 €/litre

Bouteille de gaz de 12 kg: 22,00 euros

Analyse de la préfecture

« Contexte International

La chute de l’ensemble des cotations des produits pétroliers a entraîné une nouvelle baisse des prix des carburants et du gaz à la distribution. Ces baisses vont de 2% à plus de 5% en fonction des carburants pour le mois de janvier 2019.
La parité euro /dollar est stable et n’influe pas sur les coûts d’achats.
On constate, pour le deuxième mois consécutif, une baisse sensible des cotations de tous les carburants et du gaz (prix d’achat sur les marchés internationaux). Evolution des autres charges entrant dans la composition des prix. Le montant des taxes liées aux certificats d’économies d’énergies à très légèrement augmenté, comme sur l’ensemble des départements (+3%).
La part liée aux charges de l’opérateur local de distribution des carburants a augmenté de 3 centimes par litre. Cette augmentation est conforme à la réglementation qui prévoit un réajustement annuel de la rémunération de l’opérateur en fonction des coûts supportés par celui-ci: alignement du droit du travail, financement de la rénovation des stations actuelles, et construction de nouvelles stations.

Ces données font l’objet de vérifications par la DGCCRF.

Les autres charges sont restées stables (transport des carburants, octroi de mer)


Sur la base d’un plein de 50 litres, la baisse de prix représente 1,5 € pour l’essence, et de 2,5 € pour le gazole. »

Les prix des produits pétroliers à Mayotte sont fixés en application des dispositions du code de l’énergie, notamment ses articles R. 671-23 à R. 671-37 et par un arrêté interministériel de méthode du 5 février 2014.

Ainsi, les éléments d’évolution des prix des carburants et du gaz qui tiennent compte des conditions réelles du marché, sont pris en compte, notamment la parité euro/dollar et la cotation des produits à l’importation.
La structure des prix des différents carburants est composée des frais liés: au coût d’achat des carburants sur les marchés internationaux, au transport des matières, à la distribution sur le département des carburants, aux frais portuaires, au stockage, aux taxes locales (octroi de mer), aux taxes nationales.