« Il y a des délinquants de la mer comme il y a des délinquants de la route ». En quelques mots la procureure résume l’affaire qui a mené ce quinquagénaire à la barre du tribunal ce mercredi.
En août 2016, l’homme conduit une barque à moteur le long de la plage de Majicavo Koropa. La gendarmerie maritime décide de le contrôler. Mais au lieu de stopper son moteur, il accélère et longe la plage à grande vitesse, faisant fi des enfants en train de s’y baigner. L’embarcation finit sa course en beachant sur la plage.

Pecheurs barques « Vous saviez qu’à 300m des côtes il faut ralentir ? » lui demande le président. « Non ». Et pour cause, ce pêcheur occasionnel, qui a trois femmes et 17 enfants à nourrir, n’a jamais passé le permis côtier. « Ca coûte cher » justifie le prévenu. « Finir au tribunal correctionnel aussi ça coûte cher » rétorque le président.

Soucieux de ne pas charger inutilement la barque envers « un brave homme », le tribunal a remis son délibéré au 16 mai. Date à laquelle il devra avoir passé son permis et régularisé sa situation de pêcheur. Ou il pourrait bien retomber dans les filets de la justie.