Des boudins qui ne tiennent plus la mer... C'est l'état des moyens nautiques à Mayotte que découvrait Bruno Le Roux
Des boudins qui ne tiennent plus la mer… C’est l’état des moyens nautiques à Mayotte que découvrait Bruno Le Roux

Les équipages de forces de sécurité œuvrant dans la lutte contre l’immigration clandestine étaient au garde à vous dans une ambiance détendue, alors que le ministre de l’Intérieur passait les troupes en revue. Derrière eux, leurs moyens nautiques… En piètre état. Bruno Le Roux a pu s’en rendre compte en se rendant sur le ponton.

La Brigade nautique n’a qu’un seul bateau, « l’autre est à la découpe », apprend-on, la Police aux Frontières a théoriquement deux bateaux, « mais l’un est en arrêt technique », les Douanes ont le Dziani, mais à moitié dégonflé, « nous ne savons pas quand il sera renouvelé », expliquait au ministre, Jacques Brablé, Directeur régional des Douanes.

La gendarmerie maritime patrouille à bord du seul Vétiver, et la marine nationale de l’Odet. « Espérons que le ministre va arriver à l’heure, sinon les semi-rigides vont se dégonfler ! », entendait-on sur le ponton flottant. Ce qui reste de la flotte n’est donc quasiment pas opérationnel.

« Un renouvellement rapide de la flotte »

Présentation des équipages (Ici, la brigade nautique de la gendarmerie)
Présentation des équipages (Ici, la brigade nautique de la gendarmerie)

Le renforcement des moyens de l’Etat en mer est une des mesures du Plan Sécurité Cazaneuve. Puisque le nouveau ministre de l’Intérieur annonçait en substance ce matin en assurer le service après vente, les journalistes présents l’ont interpellé sur la dégradation des vedettes censées assurer la lutte contre l’immigration clandestine, et le secours maritime : « Nous ne fléchirons pas dans notre lutte face à une pression migratoire forte. Mais il faudra que le renouvellement de la flotte se fasse le plus rapidement possible. Un autre bateau doit arriver dans l’année à venir. »

Nous apprenons qu’il serait livré en août. Il doit correspondre à l’objectif d’unité technique des moyens nautiques, « pour les entretenir plus facilement et localement. »

Le renouvellement d’un seul bateau semble largement insuffisant là où il faudrait même des dotations supplémentaires en moyens nautiques. Ce soir, le dîner de travail avec les chefs des services de sécurité et les autorités judiciaires promet d’être dense en remontées de besoins.

Une nouvelle caserne à la place du CRA

Constatation de l'état dégradé des vedettes, en présence des chefs d'unité, et du député Aboubacar
Bruno Le Roux constate l’état dégradé des vedettes, en présence des chefs d’unité, et du député Aboubacar

Bruno Le Roux s’est ensuite rendu à la Caserne de pompiers du Service Départemental d’Incendie et de Secours de Petite Terre où se sont présentés les sapeurs pompiers ainsi que de jeunes volontaires.

Le projet d’un nouveau bâtiment de caserne, un investissement de 6 millions d’euros entièrement financé par l’établissement, lui a été présenté, « elle sera érigée d’ici 3 ans, et adossée à une Réserve technique de sécurité civile. » La caserne sera construire à la place de l’ancien Centre de rétention administrative (CRA), de l’autre côté de la route.

Le ministre débutera sa journée de dimanche par la visite du commissariat à 10h.

Rencontre avec les Sapeurs pompiers
Rencontre avec les Sapeurs pompiers

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte