Les événements dramatiques se sont décidément multipliés ces derniers jours. Vendredi dernier, le 15 mai 2015 à 15h30, le Samu prévient la brigade de gendarmerie de Mamoudzou que le corps sans vie d’un enfant de 2 ans a été découvert dans le quartier Caroboina à Koungou.

Le père de la famille qui compte 3 enfants était parti au champ avant le lever du soleil et avait laissé sa femme enceinte seule avec les enfants, bien qu’elle soit à terme. Au cours de la matinée, alors que l’accouchement se déclenche, la mère est évacuée au dispensaire de Mramadoudou. Les enfants sont alors confiés à une nièce de 12 ans. La jeune fille donne à manger à l’enfant de 2 ans puis le met à la sieste. Quelques heures plus tard, elle constate son décès et le transporte chez une voisine qui alerte les secours.

Sur place, le médecin du SAMU délivre un certificat de décès mais oppose un obstacle médico-légal. Si aucun élément suspect n’est découvert sur le corps de l’enfant, une autopsie devait être pratiquée ce lundi pour définir les causes exactes du décès. Les résultats ne sont pas encore connus.