Le BCM lors de leur match victorieux face aux Réunionnais de Saint-Pierre

Les champions de Mayotte ont validé leur ticket pour les finalités de Nationale 3 grâce à leur large victoire (90-68) face aux Réunionnais du Saint-Pierre BB.

BCM Saint-Pierre
Les deux joueurs suisses du BCM ont su créer de nombreux espaces dans la raquettes

Parti en boulet de canon, le BCM n’a pas laissé respirer Saint-Pierre. Les champions du basket mahorais ont entamé leur match de la meilleure façon. Beaucoup d’énergie et d’adresse ont permis aux Mtsapérois de mener très largement dans le premier quart-temps 27-14. Ils ne seront jamais rattrapés par le champion réunionnais. Mis à mal, pilonné dans tous les secteurs du jeu, le collectif Saint-Pierrois n’a pas réussi à s’exprimer, aucun joueur n’a été en mesure de contrer la machine mahoraise. Très solides en défense les joueurs de Jacques-Antoine Blouin ont fait preuve d’une adresse outrageante. Les rouges ont placé dans le cercle 11 paniers à trois points, dont trois pour Vladimir Buscaglia (11 points), l’international suisse recruté par le BCM en début de saison.

La qualité technique du joueur helvète est un véritable catalyseur du jeu de son équipe. C’est lui qui distribue les ballons et instigue la course vers l’avant de ses coéquipiers.
« À chaque  fois qu’on pouvait récoler au score, on se prenait un trois points. On a jamais réussi à réduire l’écart à moins de 10 points »,  déplorait à l’issu du match Anli Souffou, ex-jouer du TCO de Mamoudzou, aujourd’hui pivot de Saint-Pierre.

Les Réunionnais n’avaient plus envie, aux phases de jeu brouillon sous la raquette, s’enchaînaient les maladresses au shoot, malgré la présence de joueurs de qualité. Sans l’étouffer, les Saint-Pierrois ont pourtant su contenir l’autre joueur suisse, Oliver Vogt (19 points), 2,10m à la toise. Le Nigérian Salomon Alao (22 points), sans doute le meilleur joueur réunionnais sur le très mal entretenu revêtement du gymnase de Cavani, n’a que très rarement pu exprimer ses qualités techniques.

BCM - Saint-Pierre 2
Vogt a été le meilleure marqeur du BCM avec 19 points

 À 44-28 à la mi-temps, la messe n’était pas encore dite, malgré une bonne entame de 3e quart-temps des Saint-Pierrois, l’explosivité mahoraise a eu raison de la passivité réunionnaise, à l’image de Madi Aboubacar, auteur d’un très grand match. Le meneur du BCM, ex-joueur de Nationale 2, a su faire la différence balle en main grâce a une explosivité de sprinter sur son premier pas.

« On est passé à côté de notre sujet, mais on a rien pu faire face à leur insolente adresse. Ils méritent complètement leur victoire. Le BCM domine le basket de l’océan Indien, nous on doit continuer à travailler », commente, un brin désabusé  Daniel Doro, le coach de Saint-Pierre.

« C’est de loin notre meilleur match de la saison. On est bien rentré dans la partie, ça nous a donné confiance. On a bien défendu et on a su jouer ensemble. Que du positif »,  rapporte Vladimir Buscaglia.  Le Suisse a fait l’objet d’une réserve de Saint-Pierre, c’est-à-dire que les Réunionnais contestent la qualification de l’Helvète pour ce match. » J’ai ma licence depuis novembre au BCM, tout a été fait dans les règles », balaye l’intérieur.

Les deux anciens internationaux, 34 ans tous les deux, apportent indéniablement beaucoup à l’équipe. « On a la chance d’avoir ces deux intérieurs, ils permettent de fixer à l’intérieur et créer des espaces à l’extérieur. On a mis 8 mois à construire, aujourd’hui Vladimir et Oliver nous permettent de jouer sereinement et de notre jeu », explique  le meneur du BCM.

La victoire a été fêtée avec tous les supporters m'tsapérois
La victoire a été fêtée avec tous les supporters m’tsapérois

La préparation a peut-être aussi fait la différence. D’un côté, BCM avait très envie, de l’autre Saint-Pierre se voyait peut-être déjà en finale de Nationale 3…
Avec un score final de 90 à 68, c’est le BCM qui s’envolera pour tenter crânement sa chance le 31 mai et 1 er juin à Poissy.

La victoire du BCM a été terni par une gravissime chute d’un agent technique lors de la préparation du gymnase samedi matin.  A la fin de la rencontre, tous les joueurs réunionnais étaient  plus inquiets du sort de l’agent du conseil général qui a chuté devant leur yeux lors de leur entrainement en matinée que de leur défaite.

Axel Lebruman
Le Journal de Mayotte

VOIR AUSSI : Basket féminin, La Tamponnaise étrille Chicago

Fiche technique

BC M’tsapéré – SPBB : 90-68
Hier au gymnase Cavani de Mamoudzou. 350 spectateurs environ. Arbitres : MM. Harsukhlal et Hamzaoui. Mi-temps : 44-28. Quarts-temps : 27-14, 17-14, 15-11, 31-29.
BC M’TSAPERE : M’Ladrou (12 pts), Maoulida (14), Madi (6), Buscaglia (11), Vogt (19) puis Caebani (12), Tevno (8), Ahmed (4), Hamza (4). Entr. : Jacques-Antoine Blouin.
SAINT-PIERRE BB : Y. Doro (5 pts), Alao (22), Minatchy (14), Loyalle (9), Souffou (6) puis Parata (-), Richardson (2), Quéré (4), Panchbaya (6), Naria (-). Entr. : Daniel Doro assisté de Roberto Joany.