Salon du livre de Mayotte 2017Mayotte au carrefour des cultures et des mots de l’océan Indien. Dans un mois, Mayotte va accueillir le monde du livre et des écrivains de notre région, dans une logique de «défense des idées et de la liberté de pensée».

Ce salon veut se placer «sous le signe de l’ouverture et de la rencontre des peuples à travers leurs littératures et leurs écrivains», une plateforme des littératures régionales qui mettra en avant une vingtaine d’écrivains de Mayotte et des écrivains majeurs de la région. «Notre Département affirme fermement son attachement à la fraternité de pensée maritime, aux cultures littéraires qui véhiculent les destinées singulières de chaque peuple voisin ou lointain», expliquent les organisateurs.

Jeunes auteurs ou écrivains confirmés, les plumes des îles francophones et leurs homologues de l’Afrique de l’est seront le cœur de ce rendez-vous littéraire plurilingue. Se retrouveront également des libraires et éditeurs de Mayotte, de l’Union des Comores, de Madagascar, de La Réunion, du Mozambique, Tanzanie et Kenya, pour promouvoir les opportunités nombreuses d’échanges entre les écrivains mais aussi les professionnels du secteur du livre et bien sûr les lecteurs. L’objectif est évidemment de «faciliter la circulation des œuvres, des auteurs, des histoires, des expériences humaines et des idées».

Deux conférences

Salon du livre de Mayotte: le programme complet
Salon du livre de Mayotte: le programme complet

Le salon accueillera deux conférences sur les littératures et les politiques de lecture publique pour un large public, enseignants, élèves, parents d’élèves, bibliothécaires ou simples lecteurs. La première se tiendra le vendredi 22 septembre de 14h à 17h sur la littérature mahoraise en bibliothèque et à l’école. Christophe Cosker et Abdou Salam Baco évoqueront les enjeux de l’écriture et de la connaissance de la littérature mahoraise, l’importance de ddiffuser e’t enseigner la littérature mahoraise et Soure-Anti Abdoul Kader, assistante de conservation à la DDLLP fera un état des lieux du fonds local en bibliothèque.

La 2e conférence, le samedi 23 septembre, de 9 heures à midi, sera plus régionale : Mayotte, Mozambique, Tanzanie, Kenya, Comores, Madagascar et La Réunion en littérature. Trois thèmes seront abordés : Les figures et l’ancêtre dans le roman (Le macua et le Sakalava) avec Paulina Chiziane, Jean-François Samlong, Nassur Attoumani, Michèle Rakotoson et Abdou Mambo Baco. Puis la poésie et l’imaginaire insulaire avec la langue française comme lieu de création autour de trois poètes de l’océan Indien, Saïndoune Ben (auteur anjouanais), Adjmael Halidi et Yazidou Maandhui. Enfin, le dernier sujet portera sur «écrire en langue maternelle, le cas du kiswahili» avec le roman de Shafi Adam Shafi par le Dr Mchalezo.

Expos, animations et tales rondes

Le monde de l'édition de la région à Mayotte
Le monde de l’édition de la région à Mayotte

Trois tables rondes seront également au programme, sur la coopération régionale dans le domaine de l’économie du livre, avec des professionnels du livre, des imprimeurs et des journalistes : le vendredi 22 septembre, de 8h30 à midi, «problématique d’écriture et de diffusion en milieu plurilingue, le cas du Canal du Mozambique», «coopération dans le domaine de l’économie du livre» et le samedi 23, «développer la publication jeunesse, quels projets d’échange régional».
Une synthèse de ces tables rondes est prévue le dimanche 24 septembre, de 10 heures à midi.

Enfin, des expositions accompagneront l’événement. Les stands accueilleront des exposants de Mayotte, Tanzanie, Kenya, Mozambique, Comores et Madagascar, deux jours d’exposition-vente pour découvrir les littératures de la région. Une grande variété d’animations pour les enfants et les adolescents mais aussi les adultes est également prévue, avec des lectures, des jeux de langue, des traditions orales, des chants, des danses traditionnelles, de la gastronomie mahoraise, des bébés lecteurs… des stands et animations gratuits et ouverts à tous.

PM
www.lejournaldemayotte.com