Les avocats Me Ahamada et Me Idriss
Me Ahamada, l’avocat de Mahamoud Azihary, et Me Idriss, celui de la SIM

L’ancien directeur de la Société Immobilière de Mayotte (SIM) était accusé d’avoir indument perçu une indemnité de départ de 435.480 euros. Le mandat de Mahamoud Azihary n’avait pas été renouvelé à la suite de la publication d’une directive nationale sur le non renouvellement après deux mandats des directeurs de SIDOM, Sociétés Immobilières d’Outre-mer. Se jugeant « le seul directeur général dont le mandat arrivait à renouvellement », il y voyait un règlement de compte de l’Etat à son encontre.

Voyant d’un mauvais œil ce demi-million quitter ses caisses, la SIM avait déposé plainte. A l’issue d’un premier jugement, celui qui l’aura dirigé pendant 9 ans, avait été condamné à rembourser à la SIM une partie de la somme, 170.952 euros. Un an après, la Cour d’Appel qu’il a sollicité, confirme la peine, rallongée des frais de justice, soit 175.000 euros.