Abdourahamane Soilihi, dit "Ladjo"

Il devait s’y attendre Abdourahamane Soilihi, qui avec Nadjati Mzé Ali, avaient appelé à soutenir le candidat Sans-Etiquette Bacar Ali Boto au 1er tour de la législative partielle, le 18 mars dernier, et la PS Ramlati Ali, au second tour. Au mépris de la candidature LR investie par Elad Chakrina, présent aux 2 tours.

L’ancien maire de Mamoudzou et ancien sénateur de Mayotte avait signé son exclusion du parti.

C’est une décision prise par le Bureau politique national : “Ce comportement porte préjudice à notre famille politique et constitue une faute grave alors qu’il est de notre responsabilité de respecter nos règles et nos valeurs.” (Lire Exclusion Abdourahamane Soilihi LR et MZE ALI)

“Cette décision prend effet immédiatement et peut, si les intéressés le souhaitent, faire l’objet d’une contestation auprès du Président de la Commission des Recours de notre Mouvement”.