Ramlati Ali est allée chercher les informations à Paris
Ramlati Ali

« L’accès à la PACES facilitée pour les étudiants mahorais ! », titre la députée et médecin Ramlati Ali dans son communiqué.  Son amendement adopté vendredi dernier par l’Assemblée nationale, permet de faciliter l’admission dans une première année commune aux études de santé (PACES) pour les étudiants mahorais.

La formation PACES n’existant pas au CUFR, les étudiants mahorais sont dans l’obligation de s’inscrire dans une autre académie. « Ils étaient jusqu’alors considérés comme hors académie et donc non prioritaires pour s’inscrire. Dès l’année prochaine, les étudiants mahorais peuvent s’inscrire dans l’académie de leur choix et seront considérés comme issus de cette académie : leurs candidatures seront traitées sur un pied d’égalité ! », indique la parlementaire.

 

image_pdfFaites un PDF avec l'article

Comments are closed.