"Appuyez nos demandes d'implantation d'un Campus universitaire", demandait Anrifa Combo
Ericka Bareigts aux côtés de la présidente et du directeur du CUFR à Mayotte

Ericka Bareigts, Ministre des Outre-mer et Thierry Mandon, Secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur ont officiellement remis à Jean-Pierre Chabriat, professeur des Universités et Luc Hallade, ambassadeur délégué à la coopération régionale dans l’océan Indien, leur lettre de mission de préfiguration de l’Université de l’océan Indien.

La présentation du projet par Ericka Bareigts cette semaine était restée plutôt vague, « sans suprématie de quiconque », avait avancée la ministre pour faire taire les craintes d’une main mise de La Réunion, et d’une mutualisation des moyens humains et financiers, « c’est l’étude qui devra le préciser », avait-elle conclu. Mais il s’agit bien du projet national de François Hollande qui a souhaité « que les établissements supérieurs soient mis en réseau sous la forme d’une Université de l’Océan Indien », informe le communiqué.

La mission de préfiguration permettra d’établir une feuille de route pour la constitution de l’Université de l’Océan Indien, et  notamment « déterminer comment amplifier et intensifier les échanges d’étudiants et de professeurs, quels programmes de recherche doivent être prioritaires et quels moyens de financement et de ressources devront être mobilisés. »

La future Université de l’Océan Indien associera donc l’Université de La Réunion et le Centre Universitaire de Formation et de Recherche de Mayotte, « dans le respect de l’autonomie, des spécificités et des atouts de chacun et dans le but de créer de nouvelles synergies au service de l’éducation et de la recherche. Au-delà, sont susceptibles d’être intéressés par le projet des pays comme les Seychelles, Madagascar, le Mozambique, l’Inde, la Tanzanie… », indique le communiqué du ministère des Outre-mer.

Lors de leur réunion de travail, les deux ministres ont réaffirmé la volonté du Gouvernement d’accentuer la coopération éducative pour ancrer les Outre-mer dans leur bassin océanique régional. Le nouveau projet d’université de l’Océan indien s’inscrit dans cette ambition.

La réflexion de MM. Chabriat et Hallade associera l’ensemble des acteurs intéressés par le projet parmi lesquelles les élus, le Recteur de La Réunion et la Vice-rectrice de Mayotte, le corps universitaire, le directeur général de l’ARS Océan Indien, le directeur général du CHU de La Réunion, le Délégué régional à la recherche et aux technologies et les acteurs socioprofessionnels concernés.
Les conclusions des travaux de cette mission sont attendues pour la fin avril 2017.