Tableau des seuils de revenus

La réforme de l’abattement de l’impôt sur le revenu dans les outre-mer fait couler beaucoup d’encre. Surtout depuis qu’elle a été adoptée ce mardi 9 octobre à l’Assemblée nationale.

Nous avions souligné qu’une partie de l’augmentation du budget outre-mer pour l’année 2019 était financée par cet accroissement d’impôt chez les 4% de revenus les plus aisés qui ne bénéficieront plus des 40% d’abattement donc. Sans doute une réforme progressive de cet abattement aurait-elle été mieux accueillie.

Pour un couple avec deux enfants, par exemple, seuls ceux qui déclarent un revenu supérieur à 84.700 € (Guadeloupe, Martinique, Réunion) ou à 91.900 € (Guyane, Mayotte) seront concernés par cette réforme.

Pour « couper court aux fausses interprétations et aux informations erronées que cette annonce a générées », la ministre des outre-mer Annick Girardin communique et explique que l’économie de 70M € générée sur une dépense fiscale de 400 M€, sera réinvestie à 100% dans les infrastructures nécessaires pour le développement des outre-mer, au profit de tous les citoyens, à commencer par ceux qui ne bénéficient pas aujourd’hui de cet avantage, c’est-à-dire la majorité : crèches, équipements sportifs, routes, mais aussi projets d’entreprises, économie sociale et solidaire, etc. »

« Les classes moyennes ne sont pas visées par cette mesure », croit bon de préciser la ministre. POur plus d’informations Infographie_réforme impôt IR