Fédération ports et docks : Anthony Tétard au micro, aux côtés de Salim Nahouda et de la délégation
La Fédération ports et docks en février dernier à Mayotte

Et la Fédération menace à son tour… On ne compte plus leur nombre d’intervention dans les conflits qui émaillent le port de Longoni. La Fédération Ports et Docks invite de nouveau la présidente de Mayotte Channel Gateway à ouvrir le dialogue avec ses propres salariés.

Dans un Courrier à Madame Ida Nel sur le droit de grève, les syndicalistes dénoncent à la fois des pressions exercées de façon « malhonnête » sur les salariés, et des tentatives de « contourner la loi » en créant un conflit d’intérêt par la création de la société de manutention Manuport tout en étant délégataire de la gestion du port de Longoni.

Les syndicalistes appellent une nouvelle fois à l’ouverture « de véritables négociations », et, en cas d’application des menaces contenues dans les courriers remis aux grévistes, menacent, « c’est l’ensemble des ports français qui réagira en solidarité avec nos camarades ». C’est la 2ème fois que la fédération CGT Ports et Docks brandit cette menace. Et offre de nouveau ses services de médiateur.

A.P-L.
Lejournaldemayotte.com