Les grévistes FO de la Somaco à Kawéni le lundi 13 juillet matin, pour le 1er jour du conflit

La branche grande distribution de FO, la FGTA, se réjouit après la décision de la Dieccte de refuser le licenciement de 2 délégués de la Somaco. Ils avaient mené la longue grève de 7 semaines qui avait touché le groupe.

Les grévistes FO de la Somaco à Kawéni le lundi 13 juillet matin, pour le 1er jour du conflit
Les grévistes FO de la Somaco à Kawéni le lundi 13 juillet matin, pour le 1er jour du conflit

FO parle de «Victoire» pour la défense du droit de grève. La Dieccte*, dans une décision rendue vendredi dernier, a refusé le licenciement pour motif disciplinaire d’un délégué syndical FO et d’un délégué du personnel. Le chauffeur de poids lourd et le vendeur faisaient partie des leaders du très long mouvement social qui a perturbé le fonctionnement du groupe de distribution Somaco. Le 31 août dernier, la vingtaine de grévistes reprenait le travail après 7 semaines de grève sans avoir obtenu satisfaction.

La FGTA dans un communiqué se réjouit donc de cette décision. Pour elle, «la jurisprudence Sodifram a été brisée». Elle fait ainsi référence au licenciement de 5 délégués syndicaux par l’autre groupe de distribution après une série de grèves dures.

Concernant la Somaco, «la FGTA-FO appelle à la réintégration immédiate de ses représentants», conclut le syndicat dans un communiqué.

Grève le 3 novembre à la Colas

Contactés par le JDM, les salariés concernés découvraient la nouvelle et s’en réjouissaient. Ils attendaient néanmoins le résultat d’une procédure concernant un 3e salarié pour pleinement se satisfaire de la décision.

Pour Hamidou El Anziz, le secrétaire général de FO à Mayotte, cette décision est le signe que «le rapport de force est en train de changer. On commence à nous écouter… Mais rien n’est gagné. On vient de gagner une bataille mais on va continuer. Ca conforte le rapport de force mais ce n’est pas encore terminé». Il fait évidemment référence à une autre décision de la DIECCTE qui a approuvé le licenciement de 3 délégués à la Colas également en fin de semaine dernière. Dans l’entreprise de BTP, un mouvement de grève est prévu le 3 novembre par une intersyndicale, en même que le mouvement plus large prévu par les syndicats.
RR
Le Journal de Mayotte

*Dieccte: Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et des l’emploi

image_pdfFaites un PDF avec l'article

Comments are closed.