Jean-Denis Larroze, directeur des services de la Chambre des métiers de l'artisanat
Jean-Denis Larroze, directeur des services de la Chambre des métiers de l'artisanat
Jean-Denis Larroze, directeur des services de la Chambre des métiers de l’artisanat.

Est-ce le monde à l’envers à la chambre des métiers de l’artisanat ? Facebook n’est plus tout à fait numérique, et l’artisanat n’est plus tout à fait concret ? S’il est désormais plus que fréquent de rencontrer sur Internet des publicités pour une structure physique, il est plus rare de constater l’inverse. Et pourtant.
La chambre des métiers de l’artisanat vient de se doter d’un dispositif pour le moins original. Fruit d’une petite start-up de métropole, il s’agit d’un compteur physique, disposé dans le couloir de la CMAR Mayotte, qui indique en temps réel le nombre d’abonnés sur la page Facebook de la Chambre.
Une idée insolite mais pas si folle, selon le directeur des services de la CMA Jean-Denis Larroze. « Ce boîtier permet de faire savoir qu’on a désormais une page Facebook, alors qu’avant on avait un compte », explique-t-il. Les quelque 1600 « amis » de la CMA sont donc invités à se rapporter à la page CMA Région Mayotte.

En guise de démonstration, le responsable like lui-même la page depuis son smartphone. Les chiffres se mettent en branle dans un cliquetis qui rappelle les vieilles horloges à cadran. Passant en quelques secondes de 349 à 350 « likes ». « Avec un compteur mécanique, tout le monde le voit » sourit M. Larroze.

Si le dispositif prête à sourire, cet investissement de la CMA n’est pas qu’un gadget de geek. « Les artisans à Mayotte ne sont pas très connectés, notre idée est de les amener petit à petit vers le monde numérique et leur montrer tout ce qu’on y faire. Aujourd’hui on change de monde. Depuis un mois on est une des rares structures publiques à proposer le paiement par carte bleue. Cela permet de faire parler de la chambre des métiers, et des artisans. Cela montre aussi une petite idée peut mener à un projet. » Vendu nu, le compteur a été garni d’un cadre réalisé par une entreprise artisanale locale.27336452_1941799882815117_6429399676890367833_n

Un compteur Facebook se trouve ainsi au siège Place Mariage mais un autre a aussi été installé dans les locaux de l’Université Régionale des Métiers et de l’Artisanat aux Trois Vallées. Dans un communiqué de la CMAR, la Chambre explique que ces dispositifs constituent des  »  outils modernes de fidélisation, ces compteurs montrent l’évolution de la communauté tout en permettant de créer un lien précieux avec toute personne qui s’intéresse à l’artisanat de Mayotte et de la Région. Objets connectés qui allient technologie, mécanique et bois, ils offrent une expérience digitale, créent des interactions humaines, et transforment les ressortissants, les futurs artisans et les visiteurs de la CMAR Mayotte en fans.  »

A la fois visibles et bruyants, ils portent déjà leurs fruits selon Jean-Denis Larroze. « En le voyant les gens s’arrêtent et nous interrogent. » De quoi créer l’opportunité d’évoquer l’outil internet, mais aussi tous les autres dispositifs de la Chambre. Un « coup de com » léger et bien senti, avant une grande campagne sur l’alternance qui va bientôt commencer… Notamment sur les réseaux sociaux.

Y.D.