Le syndicat CGT de l’Education nationale à Mayotte interroge le vice-recteur sur une velléité de suppression de l’Indemnité de sujétion Géographique (ISG, ex-Indemnité d’Eloignement) pour les nouveaux titulaires, “qui interroge sur la politique d’attractivité réellement menée et votre volonté d’attirer des titulaires à Mayotte”. La mesure sera maintenue pour les contractuels.

Une mesure que le syndicat appelait à réformer, pour sa difficile mise en application, certains contractuels ne l’ayant toujours pas perçu.

La CGT Educ’action en profite pour rappeler les revendications anciennes comme le reprise de l’ancienneté des enseignants, instituteurs et agents de catégorie C, qui dépendaient auparavant de la collectivité départementale, ou sur “les collègues malades qui sont sanctionnés financièrement”.

“Comment le passage de vice-rectorat à rectorat pourrait-il se faire sereinement dans ces conditions ? Monsieur le Recteur, sans évolutions sur ces dossiers, un conflit social est inévitable à la rentrée de janvier et la CGT Éduc’action Mayotte portera les revendications des personnels.

titulaires de la collectivité départementale (instituteurs et agents de catégorie C) qui attendent, depuis trop longtemps, la reprise de leur ancienneté de service.”

Lire la Lettre ouverte CGT Éduc au VR