pluiesLes fortes pluies orageuses ont causé un dramatique glissement de terrain dans la nuit de mercredi à jeudi à Koungou.
« Il y a un banga qui s’est effondré avec vraisemblablement 4 ou 5 décès pendant les pluies de la nuit  » déplore le parquet de Mamoudzou qui a dépêché un substitut sur place accompagné des gendarmes. Plus d’infos devraient arriver dans la journée au fil des investigations menées sur place.

Ce drame s’inscrit dans une période de « pluies de saisons qui n’est pas exceptionnelle » explique Bertrand Laviec, responsable régional de Météo France. En effet, si une vigilance aux fortes pluies a été émise ce jeudi matin, ce n’était pas le cas la nuit dernières lorsque le drame s’est produit.
Avec une centaine de millimètres de précipitations, on était « largement en dessous du seuil de vigilance » selon le météorologue. « On est passé en vigilance ce matin car on attend encore de fortes pluies  dans la journée et pour les jours à venir, dans des zones déjà saturées d’eau. Ce n’est pas fini ! »
Pour autant, ce flux de mousson « établi avec des passages orageux » devrait motiver d’autres vigilances durant les prochains jours avec la création probable ce week-end d’une dépression proche de Mayotte. « On envisage la création d’une petite dépression qui va accentuer ou pas ce flux de mousson selon où elle se naît. Mais on n’attend pas de cyclone » tient à rassurer Bertrand Laviec, alors qu’une représentation du site Windy.com montre depuis plusieurs jours ce qui ressemble à une formation cyclonique. « Avec Windy on ne peut pas faire de prévision, un truc qui tourne et qui est rouge, ça peut faire peur, mais encore faut-il savoir le lire. C’est anxiogène si on n’a pas les codes pour le lire. On sait en revanche qu’il y aura de fortes pluies. »

Cette visualisation "anxiogène" ne vaut pas prévision météo
Cette visualisation « anxiogène » ne vaut pas prévision météo
image_pdfFaites un PDF avec l'article

Comments are closed.