Julien Gauquelin, AJKE, en discussion avec les jeunes du quartier

Kawéni s’est embrasé hier au soir à la suite de l’incarcération d’un jeunes issu du quartier. A la sortie du tribunal, ils étaient rapidement une centaine à montrer leur mécontentement, et annoncer des représailles. Un des avocats présents a alors demandé à Julien Gauquelin, qui a pris en charge les jeunes de Kawéni, de les raisonner. Ce qu’il n’a pas fait, il est accusé d’avoir provoqué l’émeute au contraire, et attisé les violences. Il a été placé en garde à vue dès hier au soir.

Depuis plusieurs années, Julien Gauquelin a créé une association AJKE* (Jeune Kawéni Espoir) pour fédérer les jeunes du quartier Gaza autour de projets : construction de bangas, jardinage… Le calme était revenu dans le quartier. Il aurait laissé éclater sa colère en réaction au faits divers de lundi dernier, lorsqu’un incident a éclaté entre un policier et un jeune du quartier. Ce dernier, après avoir donné un coup de poing à un policier lors d’une palpation agitée, a été condamné à 4 mois de prison, dont 2 ferme, provoquant l’agitation d’hier au soir à Kawéni.

Julien Gauquelin, AJKE, en discussion avec les jeunes du quartier
Julien Gauquelin, avait calmé les jeunes lors dune agitation en mai dernier

A.P-L.

Le Journal de Mayotte

*Il en a démissionné depuis 3 mois