La sélection de Mayotte en football féminin pour les Jeux avec Mohamed Boinariziki le président de la Ligue et Guillaume Brouste
David Hervé, chef de la délégation de dos avec la tenue aux couleurs de Mayotte,  en compagnie de Guillaume Brouste de la ligue de football et Bernard Rubi de la DJSCS
David Hervé, chef de la délégation de dos avec la tenue aux couleurs de Mayotte, en compagnie de Guillaume Brouste de la ligue de football et Bernard Rubi de la DJSCS

L’événement a été (ré)organisé dans la précipitation, hier soir, après la décision prise à Paris d’une participation effective de Mayotte aux 10es Jeux de la CJSOI. Et pourtant, ce matin, ils étaient quasiment tous là!
Dans la salle du cinéma Alpa Joe, les 92 membres de la délégation mahoraise à ces Jeux sont venus recevoir leur équipement: sac, survêtement, coupe-vent, casquette… et des tee-shirts de couleurs unis. Ils sont bleus, blancs ou rouges.

Pour David Hervé, le chef de la délégation qui est déjà en route pour Tananarive, cette mobilisation rapide de l’ensemble de la délégation «démontre la capacité d’organisation et la mobilisation de tous». De nombreux jeunes étaient venus avec leur parents pour récupérer leur équipement.

Ne pas se détourner de l’essentiel

«Ces Jeux, ce sont vos Jeux», a rappelé aux jeunes Madi Vita, le président du CROS (comité régionale olympique et sportif). «Même si l’actualité est tendue, ne vous laissez pas détourner de l’objectif qui doit être le vôtre, ramener des médailles et si possible en or.» Il leur a également rappelé que lors de ce déplacement, ils représentent Mayotte. «Vous êtes l’image de Mayotte, on attend de vous un comportement exemplaire», a-t-il prévenu.

La sélection de Mayotte en football féminin pour les Jeux avec Mohamed Boinariziki le président de la Ligue et Guillaume Brouste
La sélection de Mayotte de football féminin pour les Jeux avec Mohamed Boinariziki le président de la Ligue (à gauche)

Parmi les élus qui étaient venus encourager les jeunes, Mohamed Sidi, le vice-président du département en charge des affaires régionales a rappelé pour sa part, que les familles et tout Mayotte allaient les regarder durant l’événement.

Des réunions France-Comores pour trouver une solution

Enfin, parole également attendue, celle de Bernard Rubi, le directeur de la DJSCS (direction jeunesse, sport et cohésion sociale). Il a expliqué les raisons qui ont amené à décaler cette cérémonie de remise des équipements, initialement prévue dimanche. Il a expliqué les différentes réunions ministérielles qui se sont succédées pour savoir quoi faire face aux conditions imposées à la délégation de Mayotte, à savoir pas de drapeau tricolore ni d’hymne national français en cas de victoire.

Mais pour Paris, malgré l’irruption de la politique et de la diplomatie dans cet événement sportif, il n’était pas question de priver de Jeux, des jeunes qui se préparent pour certains depuis longtemps.

Bernard Rubi a annoncé que des réunions entre la France et les Comores se tiendront dans les mois qui viennent, «à l’automne», pour trouver une solution pérenne et sortir de cet imbroglio permanent.

La délégation doit quitter Mayotte jeudi en direction de Tananarive pour une ouverture officielle de ces 10es Jeux des jeunes samedi.

Le JDM

La distribution des équipements aux 92 membres de la délégation de Mayotte, dans la salle du cinéma Alpa Joe ce mardi matin
La distribution des équipements aux 92 membres de la délégation de Mayotte, dans la salle du cinéma Alpa Joe ce mardi matin
image_pdfFaites un PDF avec l'article

Comments are closed.