Barges réducAlors que l’intersyndicale des agents du Conseil départemental indiquait qu’un service minimum serait mis en place au Service des Transports Maritimes (STM) dans la matinée, et qu’ils ont laissé une gratuité des passages ce matin, le mouvement s’est durci vers 9h. Après rassemblement, ils se sont rendus en rond-point de la barge (Commandant Passot), ont laissé le débarquement d’une ambulance, mais ont empêché l’embarquement des passagers.

Constatant quelques tensions, le commandant de la barge a préféré relever les passerelles et a fait machine arrière. Deux personnes seraient parvenues à sauter, et sont donc bloquées à l’intérieur, la barge étant actuellement en stationnaire au milieu du lagon. L’autre barge n’a pas quitté Petite Terre.

Les grévistes continuent à réclamer une entrevue avec le président Soibahadine. Pas d’énervement pour l’instant du côté des passagers en attente, entre 100 et 200 personnes, mais dont le flux va aller croissant.