Le mont Choungui

Il ne faut pas penser que derrière chaque badamier se cache un malfaiteur prêt à vous agresser. C’est justement pour encadrer nos envies de balades, que les forces de sécurité, renforcées depuis la mobilisation sociale, ont patrouillé du côté de Saziley.

“Des services de surveillance sont notamment déployés depuis plusieurs semaines, en particulier pendant les journées fériées et de week-end de fortes fréquentations, pendant lesquelles ont été commis de nombreux vols sous la menace d’armes blanches”, indique la gendarmerie qui cernait les sites touristiques du département, plages et chemins de randonnée.

Samedi dernier, vers 11 heures 30, en service de surveillance particulière, sur le secteur de la plage de Saziley à Mtsamoudou, dans la commune de Bandrélé, une patrouille du détachement de surveillance et d’intervention de la gendarmerie mobile de Mzouazia décelait la présence de deux individus, dissimulés en embuscade derrière un rocher.

Spécialisé “es plages”

Opération de gendarmerie à Soulou (Image d’archives)

Ils interpellent aussitôt l’un des suspects, le second réussissant à prendre la fuite. Porteur d’un sac, dans lequel furent trouvés un chombo, des gants et un couteau, l’individu est alors remis aux officiers de police judiciaire de la brigade de Mzouazia et placé en garde à vue, pour port d’arme prohibée.

Son audition et des investigations complémentaires menées par les militaires, permettaient de déterminer son implication dans la commission de 5 faits de vols avec armes ou vols avec effraction, dont 3 commis très récemment sur la plage Saziley, le Mont Choungui et la plage de Sakouli.

Après présentation au parquet de Mamoudzou, une ouverture d’information a été prescrite par un juge d’instruction et pourrait permettre d’établir sa participation à d’autres faits. A cette fin, plusieurs victimes ont déjà été contactées. “Il a été placé en détention provisoire et son comparse est activement recherché”.

Le commandement de la gendarmerie de Mayotte renouvelle ses encouragements à la prudence, et “conseille aux usagers de ces sites touristiques, d’éviter la fréquentation des lieux isolés et toute forme d’opposition, en cas d’agression”.