Inauguration du Centre Kinga en chants et danses

D’extérieur, le bâtiment n’a de novateur que son ampleur : le premier Centre d’Affaires de l’île vient d’être inauguré à Kawéni, et le préfet Dominique Sorain s’en servait comme « maison témoin » : « C’est la preuve que des investisseurs peuvent être intéressés par Mayotte, territoire d’opportunités économiques, français et européen. Nous avons besoin de ce type de programme de la part d’investisseurs qui respectent Mayotte et les Mahorais ».

L’investisseur, c’est la réunionnaise CBo Territoria, société immobilière créée en 2004, acteur de référence, qui signe sa première réalisation à Mayotte. Comme le rapporte son PDG Eric Wuillai l’opportunité s’est présentée en 2014, lorsque Gamil Kakal, le PDG de Cananga, qui envisage d’installer l’enseigne Tati, lui permet d’acquérir le foncier sur ce terrain de la zone Nel à Kawéni. C’est l’entreprise Colas qui est choisie pour réaliser le complexe immobilier de 13.600m2, et le cabinet d’architectes Quadra qui le conçoit.

Intégration de la petite brique mahoraise

Eric Wuillai revenait sur les programmes suivis

A l’intérieur, l’innovation porte sur le suivi « exemplaire » du programme environnemental, « il fallait concilier modernité et tradition », pas jusqu’à aller jusqu’au bout de la construction en pisé, en terre crue, « du coup nous avons privilégié la brique compressée pour les murs de sous-bassement ». La ventilation des partie communale sont à ventilation naturelle, et les bâtiments sont dotés de protections solaires, et une centrale photovoltaïque sera installée.

A elle seule, la Sécu en a acheté la moitié, en Vente en l’Etat Futur d’achèvement, un investissement de 23 millions d’euros : « Nous avions besoin d’un siège social pour nos 300 salariés, tout en gardant une antenne en Petite Terre », nous explique Ymane Alihamidi-Chanfi, la directrice de la Caisse de sécurité sociale de Mayotte. Qui disposera de sa propre crèche et d’un Centre social. Un restaurant d’entreprise ouvert à toutes les nouvelles structures, doit s’installer.

D’autres programmes en vue au centre de l’île

La pancarte dévoilée par Eric Wuillai, Dominique Sorain et le maire Majani Mohamed

A ses côtés, dans les autres bâtiments du Centre Kinga (“Résistant”), on retrouvera plusieurs services de l’Etat, comme le Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS), qui végétait dans de vieux bâtiment, l’INSEE, le Pôle emploi, l’Agence régionale de Santé, le groupe Clinifutur, un cabinet d’expert comptables, etc. Des services qui l’intégreront peu à peu, « nous avons encore des marchés à passer pour le numérique, nous envisageons d’emménager mi 2019 », explique le colonel Fabrice Terrien, commandant le SDIS.

Pas sûr que l’accès à partir de la route principale soit une bonne idée, tout ralentissement étant vecteur de bouchon sur cet unique passage entre le nord et Mamoudzou. La sortie se fait par la zone Nel, sur l’arrière du bâtiment.

Sur les 3.600 m2 qui reste à CBo au titre de patrimoine immobilier, 300m2 sont encore libres, « une bonne opération donc, et qui s’est faite sans investissement public », comme le résume Eric Wuillai.

Coupure de ruban pour l’inauguration du bâtiment

Sa société va porter d’autres programmes immobiliers, comme celui de la ZAE de Combani, dont la 1ère pierre a été posée ce lundi, et où devrait sortir de terre un gros hypermarché, l’enseigne Monsieur Bricolage, une station service, un restaurant, etc.

Anne Perzo-Lafond