Richard Barbet, le principal du collège de Mgombani, Bacar Ali Boto, 1er adjoint à Mamoudzou et Nathalie Costantini, la vice-recteur, inaugurent les nouvelles salles
Richard Barbet, le principal du collège de Mgombani, Bacar Ali Boto, 1er adjoint à Mamoudzou et Nathalie Costantini, la vice-recteur, inaugurent les nouvelles salles
Richard Barbet, le principal du collège de Mgombani, Bacar Ali Boto, 1er adjoint à Mamoudzou et Nathalie Costantini, la vice-recteur, inaugurent les nouvelles salles

Après plusieurs années à vivre au rythme des bruits de chantier, le collège de Mgombani profite enfin pleinement de nouveaux locaux, une extension qui était inaugurée officiellement ce jeudi. «Nous disposons de 6 nouvelles salles dont deux consacrées aux sciences», se réjouit Richard Barbet, le principal du collège. «Ca nous permet d’organiser des pôles -lettres, sciences, langues…- et d’être pleinement dans la réforme du collège… Et espérer pouvoir aller vers le numérique!»

Au sein d’un quartier qui poursuit sa profonde mutation, le collège accueille donc désormais ses 1.724 élèves dans une extension dont le bois et l’ensemble des matériaux se fondent parfaitement avec l’ancien bâtiment et dans l’esprit des nouveaux immeubles alentours.

mgombani-la-vice-recteur-et-les-elus-de-mamoudzou-dans-les-nouveau-batiments-du-college-de-mgombani
La vice-recteur avec les élus de Mamoudzou dans les nouveaux locaux (Photos: VR/ J. Chadouli)

Et l’inauguration de ce jour a également permis à la municipalité, par la voix de Bacar Ali Boto, le 1er adjoint au maire, d’assurer de l’effort à venir de la commune pour doter les établissements d’équipements sportifs. La métamorphose de la MJC à proximité devrait s’accompagner de la construction d’un gymnase qui bénéficiera également au collège.

Un futur lycée à Longoni

«L’Etat continue d’investir et de s’implanter en matière d’éducation dans tout Mayotte pour essayer de répondre aux besoins de l’île qui sont grands», a dit en substance Nathalie Costantini, la vice-recteur. Et de fait, d’autres chantiers sont en cours. Le collège d’Ouangani et le lycée nord de Mamoudzou devraient être livrés en fin d’année civile. Les travaux de construction du collège de Bouéni devraient débuter au mois de mars et les études pour un nouveau lycée sont lancées. L’établissement sera consacré aux métiers du bâtiment et devrait s’élever à Longoni.

Nathalie Costantini, la vice-recteur a d’ailleurs eu l’occasion de présenter ce projet à la nouvelle ministre des Outre-mer, Ericka Bareigts, hier à Paris. Elle était en effet reçue pour permettre à la nouvelle locataire de l’hôtel de Montmorin de «disposer des éléments d’informations sur le système éducatif», pour que la ministre puisse appréhender l’ensemble des dossiers avant de venir sur le territoire, explique au JDM Nathalie Costantini.

Une coopération avec La Réunion

Les chants de collégiens pour l'inauguration après une rentrée plutôt calme dans l'établissement
Les chants de collégiens pour l’inauguration après une rentrée plutôt calme dans l’établissement

Ainsi, il a été question de la massification de l’enseignement dans notre département, de la problématique des enfants non-scolarisés et des questions de constructions. «J’ai présenté le projet du lycée des métiers du bâtiment avec le recteur de La Réunion car il s’agit d’un projet de coopération. Nous ne sommes pas sur des sujets de prévalence de La Réunion sur Mayotte ou l’inverse. On entend souvent que La Réunion prend tout. Mais en travaillant ensemble, La Réunion nous donne aussi et nous permet d’avancer», relève Nathalie Costantini.

Et la ministre a porté une oreille particulièrement attentive à ce projet comme aux autres qui «relèvent de notre volonté de travailler sur des formations qui ouvre sur l’océan Indien», précise Nathalie Costantini.

La vice-recteur a également pu évoquer la mise en place du premier Master qui va être délivré dans notre département. Il concerne les futurs enseignants en cours de formation qui pourront ainsi accéder, à Mayotte, à un niveau de diplôme inédit dans notre département.

«Il faut toujours continuer à agir pour porter l’espoir. C’est vrai qu’il y a beaucoup de choses compliquées à Mayotte mais il faut aussi regarder et parler des très nombreuses choses positives qui se passent chez nous», conclut la vice-recteur.

RR
ww.lejournaldemayotte.com

Les nouveaux bâtiments s'intègrent parfaitement dans le quartier (Photos: VR/ J. Chadouli)
Les nouveaux bâtiments s’intègrent parfaitement dans le quartier (Photos: VR/ J. Chadouli)
image_pdfFaites un PDF avec l'article

Comments are closed.