La carrière IBS à Kangani

Pas de blocage de route en vue pour l’instant : les délégués du personnel d’IBS-Hold Invest ont été accueillis en préfecture ce lundi pour évoquer leur avenir professionnel.

David Nagard
David Nagard

Les quatre délégués du personnel d’IBS étaient reçus par le préfet ce lundi : il s’agissait pour les salariés du carriériste de Kangani (Koungou) de tenter d’obtenir des garanties sur leur emploi, « 135 contrats sont concernés, nous explique David Nagard, le directeur d’IBS, et le préfet, dans une ambiance accueillante, a demandé à la Dieccte de transmettre ces contrats à Vinci ». Ils avaient ce vendredi bloqué trois ronds points stratégiques de Mayotte, paralysant la circulation.

Le groupe Vinci pourrait en effet reprendre la carrière, mais on emploie toujours le conditionnel à ce sujet. «Peu importe le repreneur, nous demandons juste des garanties», indique David Nagard. En compagnie des délégués, Saïd Baharou, Fardi Hakim, Abdou Magongo, il a demandé au préfet de Mayotte, une réponse rapide, «pas dans six mois en tout cas».

Outre le préfet et la Dieccte (Direction de l’emploi et du travail) étaient présents des représentants de la Deal (Direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement).

Pour l’instant, pas de blocage de route à craindre donc, «mais nous n’avons pas encore rencontré les salariés». David Nagard n’avait pas non plus échangé avec son PDG, Théophane Narayanin, toujours sous le coup d’une expulsion de la carrière.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte