Un ATR-72 500 d'Ewa Air

Année après année les résultats de la compagnie Ewa air ne s’envolent pas mais progresse de façon continue. Pour son dernier exercice fiscal du 1 er avril 2017 au 31 mars 2018 le résultat d’exploitation est positif à 184 458 euros. C’est la 3e année consécutive dans le vert pour Ewa Air même si ce résultat est en recul par rapport à l’exercice précédent. La compagnie mahoraise avait alors enregistré un résultat net d’exploitation de 210 000 euros. Son chiffre d’affaires est par contre en progression de 16,3 % de 9,4 à près de 11,1 millions d’euros.

La compagnie qui emploie 35 personnes, dont une majorité de personnels navigants, compte poursuivre son développement dans le canal du Mozambique avec l’objectif persistant de de devenir le hub de la région. « Nous allons renforcer les liaisons à partir de Dzaoudzi grâce au passage d’Air Autral, de 3 à 4 ou 5 vols directs par semaine depuis Paris», prévoit Ingar Ayub le directeur d’Ewa Air.

25 millions de dollars

Pour accompagner ce développement, la compagnie naît en 2013 va faire l’achat de deux ATR 72-600 en remplacement de ses deux locations d’ATR 72-500. Les avions devraient être livrés fin 2018 début 2019. « C’est la nouvelle génération d’ATR, elle a une plus grande autonomie », explique le directeur  de la compagnie. Contrairement au précédent modèle en location, ces deux appareils seront achetés sur fond propre. Les bons résultats d’Ewa ont rassuré les banques. Leur concours est indispensable pour ce type d’investissement. Chaque appareil coûte 25 millions de dollars (21,46 millions d’euros) au prix catalogue.

La meilleure autonomie des turbopropulseurs, couplée aux bons résultats de la compagnie ouvrent la voie à l’ouverture de nouvelles destinations. Maputo est par exemple envisagée, une étude de marché est en cours. Aujourd’hui 8 aéroports sont desservies au départ de Dzaoudzi : Moroni et Ouani aux Comores, Diego-Suarez, Nosy Be, Majunga et Tananarive à Madagascar ; Pemba au Mozambique et Dar es Salaam en Tanzanie.

Depuis le mariage entre Air Madagascar et  Air Austral, Ewa dessert plusieurs liaisons internes à Madagascar. La compagnie réunionnaise détient 50 % du capital d’Ewa Air, l’autre moitié est détenue par la CCI de Mayotte et Ylang Invest, réunissant plusieurs investisseurs mahorais.

L’année écoulée, la compagnie a transporté 83 500 passagers, soit une hausse de 20% de son trafic.

Axel Lebruman