Fantala vue par le satellite de Météo France, ce dimanche 17 avril 2016
L'Atoll Farquhar (Image: Wiki Commons)
L’Atoll Farquhar (Image: Wiki Commons)

Nous ne parlons pas souvent de Farquhar, un atoll de l’archipel des Seychelles, situé à 770km au Sud-ouest de Mahé, l’île principale. Le «groupe Farkuhar» ne compterait qu’une quinzaine d’habitants sur l’île Saint-Pierre qui vivent autour d’un mouillage.

Ce lieu d’habitude paisible se prépare à être directement impacté par Fantala, un cyclone qualifié «d’extrêmement dangereux» par Météo France. Les prévisionnistes de La Réunion suivent en effet le système dépressionnaire dont l’intensité a légèrement diminué mais qui reste un cyclone tropical intense. A minuit, il se trouvait à moins de 300 km à l’est-sud-est de l’atoll au sud des Seychelles.

Comme en 2006

Les prévisions de trajectoires pour Fantala selon Météo France
Les prévisions de trajectoires pour Fantala selon Météo France

L’Atoll Farquhar pourraient donc être frappé directement au cours des prochaines 24-36h par un cyclone mature. Météo France rappelle qu’il s’agit d’un fait rarissime. Il faut remonter en décembre 1986 avec le cyclone Bondo pour retrouver pareille situation au sud des Seychelles, une époque où nous ne disposions pas de satellites dans la région pour suivre les évolutions météo.

Et comme en décembre 2006, la Société de développement des îles (IDC) qui gère l’archipel a décidé de réduire le nombre de ses employés. «Nous avons dépêché un avion pour ramener un premier groupe d’employés de Farquhar et un second vol est prévu. Nous maintenons sur place un petit groupe de travailleurs. Ils seront logés dans le centre anti-cyclonique construit après le passage du cyclone Bondo.

Fantala vue par le satellite de Météo France, ce dimanche 17 avril 2016
Fantala vu par le satellite de Météo France, ce dimanche 17 avril 2016

Nous continuons de surveiller la situation en collaboration avec le bureau de météorologie et le Département des risques et nous prendrons les mesures appropriées en ce qui concerne Astove et Assomption si cela devient nécessaire», indique l’IDC dans un communiqué.

Un demi-tour et Fantala nous épargnerait

A partir de demain, le système pourrait amorcer un demi-tour pour adopter «progressivement» une trajectoire vers le sud-est. Ainsi, il ne plongerait pas dans le Canal du Mozambique et nous épargnerait mais repartirait en direction des Mascareignes, Maurice et Réunion, en s’affaiblissant.

Mais Météo France souligne que les flux susceptibles d’influencer le système sont nombreux et les prévisions de trajectoire «délicates». Même difficulté pour prévoir précisément l’intensité. Fantala est «un système de petite taille réagissant rapidement à son environnement».

Alors que la saison cyclonique a été plutôt calme avec seulement 8 systèmes dépressionnaires, elle s’achève donc avec un phénomène qu’il convient de suivre, aussi bien dans le Canal du Mozambique, du côté de La Réunion qu’à Madagascar tant il semble imprévisible.

RR
www.lejournaldemayotte.com

Les systèmes cycloniques de la saison 2015 2016
Les systèmes cycloniques de la saison 2015 2016