Le hub de Kahani devant le lycée

La gendarmerie revient sur son intervention lors des violences perpétrées par les jeunes au lycée professionnel de Kahani le 19 janvier 2018. Certains d’entre eux étaient en effet parvenus à pénétrer dans l’enceinte.

Elle rapporte les résultats de l’enquête: « Le 19 janvier 2018 à 7 heures, une centaine de jeunes individus prennent position sur le Hub de Kahani et caillassent, les gendarmes de la brigade de Sada, en service de surveillance générale des différents établissements scolaires, dont celui du lycée.
Informé des faits, le commandant de la gendarmerie de Mayotte engage aussitôt des renforts de gendarmes mobiles qui seront employés à sécuriser la zone, dégager les axes et assurer l’évacuation des élèves de l’établissement.
Vers 9 heures 20, un groupe d’individus réussit à pénétrer dans l’enceinte du lycée, déclenchant une bagarre. L’un des meneurs, armé d’un lance-pierre, est interpellé et la zone est sécurisée.
Dans le même temps, le volet judiciaire se met en marche en vue de rechercher les principaux auteurs de ces troubles et découvrir les éléments de preuves nécessaires à leur implication.

Après trois mois d’enquête et d’investigations minutieuses, les gendarmes de la brigade de Sada, renforcés par le Groupe d’Appui Judiciaire, ont établi les faits et identifié les huit principaux auteurs à l’origine des troubles.
Le 11 juin 2018, une opération judiciaire est engagée, elle permet l’interpellation et le placement en garde à vue des mis en cause.
Entendus, sur instruction du procureur de la République, 2 jeunes mineurs se voient délivrer une COPJ, les 6 autres sont présentés aux magistrats le 12 juin, à l’issue de leur garde à vue. »