Les lieux de stockages pour les D3E totalement congestionnés (Photos: SIDEVAM 976)

Après la charge du syndicat intercommunal chargé des déchets (SIDEVAM 976) contre Eco-systèmes, la réponse de l’organisme missionné pour traiter les déchets électriques et ménagers (D3E) à Mayotte n’a pas tardé.
Dans un communiqué diffusé hier vendredi en fin d’après-midi, Eco-système explique qu’il est «prêt à expédier depuis Mayotte les 6 premiers containers chargés et contenant plus de 35 tonnes d’appareils électriques et électroniques usagés.» Seule condition : obtenir «l’autorisation du Pôle National Transferts Transfrontaliers de Déchets (PNTTD) pour exporter les appareils vers son centre de traitement de la Réunion».

La masse impressionnante de D3E qui s'entasse à Mayotte
La masse impressionnante de D3E qui s’entasse à Mayotte

Comme nous l’expliquions hier, Mayotte semble donc bel et bien pris en otage dans le bras de fer entamé par Eco-systèmes avec les autorités pour alimenter avec les déchets de Mayotte le centre réunionnais dans lequel il a investi.

Dans son communiqué, Eco-système indique effectivement que «la situation des DEEE à Mayotte est une préoccupation majeure pour l’éco-organisme depuis plusieurs mois. En effet Eco-systèmes travaille étroitement avec le Ministère de l’Environnement et les services de la Direction de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement (DEAL) pour obtenir rapidement le droit de traiter ces déchets sur un site situé dans la région.»

Normalement, en attendant cette autorisation, les déchets de Mayotte auraient du partir pour la métropole… Mais Eco-systèmes a fait le choix d’attendre. «Passé le délai administratif du 10 décembre, Eco-systèmes sera prêt à expédier depuis Mayotte, 6 premiers containers chargés et contenant plus de 35 tonnes de déchets d’équipements électriques et électroniques», précise le communiqué.

«La première livraison des flux collectés à Mayotte vers notre site de recyclage de la Réunion représentera plus de 400 m3. Suivront ensuite le reste des flux restés en stockage chez notre prestataire local Enzo Recyclage», affirme Guillaume Duparay, directeur de la Collecte pour Eco-systèmes, dans ce communiqué. «Au fur et à mesure du désengorgement de notre site de stockage chez Enzo Recyclage, les collectes pourront reprendre progressivement, pour ramasser les appareils collectés et situés sur les sites du SIDEVAM976, collectivité territoriale compétente à Mayotte.»

Enfin, Eco-systèmes envoie une petite vacherie au SIDEVAM 976. Dans ce même document, Guillaume Duparay appelle le syndicat «à rejoindre la filière agréée en signant une convention de partenariat. Cette étape de régularisation est importante pour faciliter une bonne gestion des déchets électriques à Mayotte. A cette date, Eco-systèmes assume pleinement ses responsabilités, mais éprouve des difficultés à travailler avec la collectivité dans le respect de son cahier des charges d’agrément.»