Le parquet de Mamoudzou dénonce “une pure rumeur” aux “relents racistes”.
Jeudi, alerte était donnée sur les réseaux sociaux. La petite “Subrati, 6 ans” avait disparu rue du Commerce.
Rapidement, des commentaires ont évoqué un enlèvement, un “psychopathe” et même un viol. Totalement inventés. Pire, un internaute a affirmé avoir vu la petite avec “un Africain”. Là encore, une pure invention, qui a alimenté les rumeurs.
La fillette s’était en fait enfuie avec une adolescente qui lui avait proposé de venir jouer. Les deux enfants ont pris la barge et ont été retrouvées, saines et sauves en Petite Terre.
Si la participation des internautes et des réseaux sociaux peut être salutaire pour retrouver un enfant disparu, il convient toutefois de se méfier des accusations dangereuses qui circulent, et s’en tenir à l’essentiel : la description de l’enfant et les informations données par les autorités pour aider à le/la retrouver. Ce, afin d’éviter toutes représailles envers des innocents, mais aussi et surtout par respect pour les proches, amenés eux aussi à lire les commentaires parfois douteux.