L'opération cartables du coeur à Cavani ce lundi 21 août (photos: YWCN)
L’opération cartables du coeur à Cavani ce lundi 21 août (photos: YWCN)

Une centaine de cartables pour autant de jeunes éco-responsables. Pour la 2nde fois, l’association «Yes we can nette» a mené son opération solidaire et écolo les «cartables du cœur». Ce lundi à Cavani, une centaine de cartables de seconde main a été attribuée à des jeunes du quartier. Une bonne moitié était en provenance de métropole, les autres étant issus d’actions de solidarité mahoraises.

«La commune de Saint-Christophe-du-Bois, en Vendée, nous a bien soutenu. Le conseil municipal des enfants a été sensibilisé à notre action et la collectivité nous a envoyé une soixantaine de cartables», explique Laurent Beaumont de Yes we can nette. «Et puis à Mayotte, à la fin de l’année scolaire, les élèves de certaines écoles dont l’école des roussettes ont également donné leur cartable pour que d’autres en profitent à la rentrée».

Des enfants éco-responsables qui attendent leur cartable pour la rentrée
Des enfants éco-responsables qui attendent leur cartable pour la rentrée

Avant cette distribution, l’association avait mobilisé des jeunes pour qu’ils puissent bénéficier d’un cartable. Pendant plusieurs semaines, les enfants qui ramenaient des canettes recevaient des bons qui les invitaient à recevoir un cartable ce lundi.

Ecolos et solidaires

Cette opération s’inscrit dans la droite ligne du projet associatif, durable et solidaire de l’association. Depuis 2016, Yes we can nette entend s’attaquer de front à deux problématiques majeures de Mayotte : la présence de nombreux déchets dans l’espace public et la grande pauvreté qui règne dans de nombreux villages. «Nous disposons actuellement de deux épiceries éco-solidaires, à Cavani et en Petite Terre. Les personnes qui nous ramènent des canettes peuvent ainsi acheter des produits de première nécessité à des tarifs environ 40% moins chers que dans le commerce», souligne Laurent Beaumont.

A Cavani, le succès a été foudroyant : en 9 mois, ce sont 150.000 canettes qui ont été collectés, confrontant l’association à des problèmes logistiques. «Nous avons à gérer un double flux. Nous avons la nourriture, qui part sans problème, et on fait venir beaucoup de déchets qu’il faut ensuite traiter».

Une centaine de jeunes ont bénéficié de cette action
Une centaine de jeunes ont bénéficié de cette action

L’écrasante majorité est recyclé via le centre d’Eco-emballages à Longoni. Mais l’association favorise aussi la (re)naissance d’un artisanat pour fabriquer des objets à partir de cette matière première qui semble inépuisable. «La transformation des emballages, c’est le 2e étage de la fusée. C’est un vrai support de création artisanale et ça permet de donner une chance et d’accompagner des créateurs qui ne demandent qu’à s’investir».

Une association en pleine ascension

Ainsi, Yes we can nette grossit rapidement. L’association compte déjà une cinquantaine de membres, deux salariés et des jeunes en service civique.

Pour cette opération «cartables du cœur», l’enseigne Bureau Vallée a également joué le jeu de la solidarité pour remplir les cartables de cahiers, stylos et classeurs, «très généreusement», précise Laurent Beaumont. Sensibiliser le plus grand nombre, particuliers comme entreprises, la mission de Yes we can nette se poursuit. L’association est présente tous les mois au marché paysan de Coconi, pour susciter des adhésions et proposer les premières créations d’artisanat pour renforcer ses finances et ainsi être moins dépendante aux subventions pour mener à bien ses activités.

PM
www.lejournaldemayotte.com