Débarquement des croisiéristes de l'Europa à Mayotte en février 2013
Le président Soibahadine salue le représentant mauricien
Le président Soibahadine salue le représentant mauricien

Mayotte est désormais présidente des Îles Vanille. La passation de présidence s’est déroulée jeudi matin dans l’hémicycle Bamana, où des délégations de chaque pays membre étaient présentes.
En 2017, c’est l’Union des Comores qui présidait l’association de promotion touristique de l’Océan Indien. 

 » Nous devons nous montrer ambitieux dans nos projets pour l’association , plaide Mizamildine Youssouf, directeur de l’office du tourisme des Comores pour son dernier discours de président. Dressant le bilan de son mandat il voit dans le tourisme de croisière « une grande opportunité pour nos îles ». Avant de passer la main, Mizalildine Youssouf plaide aussi pour « augmenter les dessertes et la fréquence des vols entre nos îles, ainsi qu’améliorer l’accueil des passagers.  Malgré les divergences politiques et les difficultés, nous souhaitons que Mahorais et Comoriens des autres îles coopèrent a-t-il conclu.
« Je fais mien l’ensemble des déclarations qui ont précédé » enchaînait le nouveau président, en la personne de Soibahadine Ibrahim Ramadani, par ailleurs président du Conseil Départemental, qui semblait ne pas relever la pique.  « Voici venu le tour de Mayotte, après l’Union des Comores, poursuit-il. Nous sommes sur une vraie organisation, une véritable plate-forme avec des objectifs clairs. Nous avons su dépasser les appréhensions politiques et de concurrence pour une dynamique de complémentarité au profit du développement économique des îles du sud-ouest de l’Océan indien. « 

Rappelant que l’association des Îles Vanille était devenu « un partenaire reconnu sur le plan international », il plaidait ensuite pour « le développement des croisières dans nos îles. Depuis 2014 nous avons placé les croisières comme action prioritaire. Pendant la président de Mayotte, les croisières seront donc la priorité des Îles Vanille. Nous ne pouvons pas nous payer le luxe de nous éparpiller. »
Les mots d’ordre de la présidence mahoraise devraient être « image et séduction », selon ses dires.

Pascal Rivoleau, directeur de l'association basée à La Réunion
Pascal Rivoleau, directeur de l’association basée à La Réunion

Turkish Airlines et Air Mauritius visent l’archipel

Sur « la question de l’accessibilité aérienne entre nos îles, notamment entre Mayotte et Maurice, nous ne pouvons pas nous contenter de la situation actuelle » a-t-il poursuivi. Un constat qui a mené Air Mauritius à viser le marché mahorais. A en croire le directeur des Îles Vanille Pascal Rivoleau, ce n’est plus qu’une question de temps avant que des avions de la compagnie ne relient directement Moroni et Dzaoudzi à l’Île Maurice.
Concernant les croisières et autres opérateurs , « depuis deux ans, on va à la rencontre d’opérateurs et agences de voyages » poursuit le directeur basé à La Réunion. « On a fait la Serbie, la Hongrie, la République Tchèque, on vise de nouveaux marchés en Scandinavie. »
Et d’informer que dans quelques mois, Turkish Airlines va à son tour desservir les Comores, en plus de Madagascar, les Seychelles et Maurice.
Mais démarcher les opérateurs ne suffit pas. Les croisiéristes qui sont arrivés à Mayotte, et tous ceux qui ont eu l’occasion de les aider à trouver un restaurant ouvert le savent, l’accueil n’est pas au point à Mayotte. « On travaille sur un partage du savoir-faire entre toutes les îles, les agences réceptives se rencontrent pour apprendre les unes des autres. On sait qu’il y a des difficultés, mais on travaille dessus pour avoir un taux de satisfaction important, et avoir plus de passagers. »

La présidence des Îles Vanille par Mayotte se traduira également par l’organisation au mois de mai du Festival du lagon et de l’image sous-marine, qui se tiendra place de la République du 2 au 6 mai. Les projections de films et photos iront de pair avec un Salon du Lagon. « Le lagon a une portée internationale, il est exceptionnel » salue Pascal Rivoleau. Des concours ouverts à tous seront l’atout charme avancé par Mayotte pour inscrire sa présidence dans les mémoires.

 

Y.D.